Opération séduction de la Suisse au carnaval de Rio

BrésilSponsorisés par un financement public-privé, 4000 danseurs vont défiler sur le thème de l’histoire suisse. Les explications du directeur de Présence Suisse.

Les danseurs se préparent depuis six mois.

Les danseurs se préparent depuis six mois. Image: Unidos da Tijuca

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dix chars et 4000 danseurs de Samba défileront aux couleurs de la Suisse pour évoquer l'histoire helvétique, lundi soir au carnaval de Rio. Le but est aussi de mieux faire connaître le «Swiss made» dans l’une des plus grandes économies émergentes du monde. Les explications de Nicolas Bideau, ambassadeur et directeur de Présence suisse, à la veille de son départ au Brésil.

– Nicolas Bideau, qu’allez-vous faire au carnaval de Rio?
Une école de Samba de Rio, Unidos da Tijuca, va représenter la Suisse pendant le carnaval devant des millions de spectateurs. Elle nous a contactés après la Coupe du monde de 2014. Ils avaient une condition, qui m’a plu: avoir le loisir complet d’interpréter le thème de la Suisse selon leur envie. C’est une grosse opération. 4000 danseurs se préparent depuis six mois. Ils défileront au côté de dix chars qui représentent l’histoire de la Suisse. Cela va des mythes fondateurs, avec la légende du dragon du mont Pilate, jusqu’à la Suisse contemporaine, en passant notamment par les gardes suisses et Solar Impulse.

– Et vous personnellement?
J’accomplis un travail de diplomatie publique classique: répondre à la presse, nouer des contacts, diriger les équipes de communication. Les premières écoles défilent dimanche. Lundi soir, ou plutôt mardi matin, c’est au tour de la nôtre.

– Quel intérêt présente le Brésil pour la Suisse?
Ce pays est le plus gros marché de consommateurs d’Amérique latine, et pourtant le «Swiss made» y est peu connu. Au niveau scientifique, le Brésil est devenu une priorité du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (ndlr: dont une de leurs antennes, Swissnex, s’est installée à Rio de Janeiro en avril 2014). Au niveau culturel, il sera une priorité de Pro Helvetia dès l’année prochaine. Le Brésil est très important en matière de politique étrangère. Enfin, c’est un grand rendez-vous sportif: après la Coupe du monde de football, en 2014, Rio de Janeiro accueillera les JO 2016.

– Pour cette campagne durant le carnaval, quel est votre budget?
Présence Suisse investit 700 000 francs dans l’école de samba, auxquels s’ajoutent un million de francs venant d’entreprises suisses. Cela représente environ 30% du budget total d’Unidos da Tijuca. C’est une école de ligue A, qui perçoit notamment des droits de télévision. Les classements ressemblent d’ailleurs à ceux du football: lors du carnaval, les écoles s’affrontent par équipes de deux pour déterminer laquelle défile le mieux. L’école a gagné à plusieurs reprises, on pourrait la comparer au FC Bâle.

Créé: 13.02.2015, 21h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.