Passer au contenu principal

SuisseL'OSAR critique les procédures d'asile

L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés regrette que «les autorités mettent l'accent sur la vitesse de la procédure au détriment de sa qualité et de son équité».

Miriam Behrens, directrice de l'OSAR, condamne la «pression des délais».
Miriam Behrens, directrice de l'OSAR, condamne la «pression des délais».
Keystone

Les nouvelles procédures d'asile en Suisse, en place depuis mars 2019, souffrent de graves problèmes, selon Miriam Behrens, directrice de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR). En mettant l'accent sur la vitesse, les autorités mettent en péril l'équité du système.

L'OSAR était favorable à cette réforme. Après dix mois d'application, l'organisation déchante, «les autorités mettent l'accent sur la vitesse de la procédure au détriment de sa qualité et de son équité», explique sa directrice dans une interview dans «Le Temps».

Les chiffres de l'asile sont bas

«La pression des délais empêche les autorités de clarifier les situations de manière satisfaisante», souligne-t-elle, arguant que la procédure accélérée est utilisée trop souvent, même dans des cas où la loi prévoit la procédure étendue. Pour les personnes ayant été torturées, «il faut du temps pour gagner leur confiance, ce qui n'est pas possible avec le tempo actuel».

Cette situation mène à une nette augmentation des recours acceptés par la justice contre les décisions du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Avant la réforme, seul 4,8% des cas étaient renvoyé au SEM par le Tribunal administratif fédéral, sur les six premiers mois du nouveau système, ce taux est monté à 16,8% et cela finit par rallonger les procédures, précise Miriam Behrens.

Il n'existe aucune raison de vouloir accélérer le rythme à tout prix, puisque les chiffres de l'asile sont bas. Cette situation doit être mise à profit pour clarifier et améliorer le système, sans cela, en cas de nouvelles crises, les problèmes ne feront qu'empirer, prévient la directrice de l'OSAR.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.