Passer au contenu principal

Le pacte sur la migration fait monter les tours au parlement

Les sénateurs ont refusé de donner un blanc-seing au Conseil fédéral. L’ambiance a été électrique entre le PLR et le PS.

Offusqué, Christian Levrat hier aux États (à g.). Un pacte «irréaliste» pour Philipp Müller.
Offusqué, Christian Levrat hier aux États (à g.). Un pacte «irréaliste» pour Philipp Müller.
ANTHONY ANEX, Keystone

Pas question de laisser les mains libres au Conseil fédéral sur les sujets chauds de politique étrangère. Le Conseil des États a demandé jeudi à l’Exécutif de lui soumettre un projet écrit concernant la ratification du pacte de l’ONU sur la migration. C’est un signe clair de méfiance envers le gouvernement, qui s’opposait à cette demande. Outrés, certains élus de gauche minoritaires ont dénoncé un viol de la Constitution car le parlement empiéterait sur les prérogatives de l’Exécutif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.