La para-hôtellerie optimiste pour l'hiver

SuisseLes réservations actuelles ont augmenté par rapport à l'année précédente et les séjours de courte durée gagnent en popularité.

Les auberges de jeunesse, comme celle de Saint-Moritz, se montrent confiantes pour la saison froide.

Les auberges de jeunesse, comme celle de Saint-Moritz, se montrent confiantes pour la saison froide. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La para-hôtellerie suisse se montre confiante pour sa saison d'hiver. Profitant du récent affaiblissement du franc par rapport à l'euro et de la répartition favorable des jours fériés, elle enregistre une demande en hausse.

Les réservations actuelles ont augmenté par rapport à l'année précédente chez la plupart des membres de Parahôtellerie Suisse, annonce jeudi l'organisation faîtière dans un communiqué. Pour les Auberges de jeunesse suisses (AJS), elles ont grimpé de 7% en comparaison annuelle.

L'ouverture en juin dernier d'une auberge de jeunesse à Crans-Montana (VS) a eu un impact positif sur les nuitées. Sans tenir compte de cette nouvelle adresse, les réservations ont crû de 5% sur une base comparable.

La Caisse suisse de voyage (Reka) table quant à elle sur une progression de 5% des réservations, tandis que le chiffre d'affaires est attendu en hausse de 3%. Interhome, le spécialiste des locations du voyagiste de Migros Hotelplan, enregistre pour sa part un bond de 10% de la demande.

Ici, le fait que de plus en plus d'appartements sont proposés en location pour quelques jours seulement a joué un rôle, selon Roger Müller, le patron d'Interhome Suisse, cité dans le communiqué. Les séjours de courte durée gagnent en popularité.

Eté favorable

L'association des maisons d'hôtes Bed and Breakfast Switzerland se montre également optimiste pour la saison d'hiver, malgré l'absence d'estimations. Pour la saison estivale écoulée, ses nuitées ont progressé de 1,4%.

Une évolution modeste toutefois comparé aux autres segments. Interhome a enregistré un bond de 12% au regard de la saison d'été de l'année précédente, Reka un plus de 8,7% et TCS Camping de 7%.

Seules les auberges de jeunesse ont subi un repli d'environ 2% des nuitées et d'un peu plus de 3% des revenus pendant la belle saison. En cause, la fermeture des établissements de Berne et de Fribourg.

Parahôtellerie Suisse englobe le TCS, les AJS, les maisons d'hôtes, la Reka et Interhome. Ensemble, ils contribuent à un cinquième des quelque 15 millions de nuitées en Suisse de l'ensemble du secteur hôtelier. (ats/nxp)

Créé: 23.11.2017, 09h49

Dossiers

Articles en relation

La baisse du franc profite aux auberges de jeunesse

Tourisme Avec l'affaiblissement du franc face à l'euro, les Européens réservent à nouveau leurs vacances en Suisse. Plus...

Les touristes boudent le Val Bregaglia

Grisons Le tourisme est une des sources de revenus les plus importantes de la vallée, qui compte 1600 habitants. Plus...

Les Suisses ont toujours plaisir à voyager

Tourisme En 2016, pour un voyage privé avec nuitée, le touriste suisse a déboursé 147 francs par jour, soit près de 9 francs de plus qu'en 2015. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...