Paris gèle les comptes du Genevois Hani Ramadan

SuisseLe gouvernement français a décidé de geler les avoirs de l'islamologue suisse controversé Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan.

Hani Ramadan.

Hani Ramadan. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Genevois Hani Ramadan, qui enseigne l'arabe au Centre islamique de Genève dont il est le directeur dans le quartier des Eaux-Vives, et par ailleurs frère du célèbre islamologue Tariq actuellement incarcéré en France, voit ses avoirs gelés par le gouvernement français, dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme et de l'article L-562-2 du Code monétaire et financier apprend-on ce mardi dans le mensuel Lyon Capitale qui relaie l'arrêté publié dimanche au Journal officiel.

Hani Ramadan, qui tient un blog hébergé par «La Tribune de Genève», avait précédemment été expulsé de France vers la Suisse en avril 2017, suite à une interdiction administrative. Il avait été présenté par le ministère de l'Intérieur comme ayant «dans le passé adopté un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l'ordre public sur le sol français».

Hani Ramadan voit ses avoirs gelés pour une durée de six mois, dans le cadre d'un article du Code monétaire et financier visant «les personnes physiques ou morales, ou toute autre entité qui commettent, tentent de commettre, facilitent ou financent des actes de terrorisme, y incitent ou y participent».

Organisation terroriste et propagande

Hani Ramadan peut contester cette mesure dans «les deux mois à compter de sa notification», selon l'arrêté pris conjointement par les ministères de l'Intérieur et de l'Economie.

«Décidément, les procédures qui visent à limiter ma liberté d'expression et d'action en France s'enfoncent dans le ridicule», a réagi dans la soirée le prédicateur sur son blog. «Seul problème: je ne dispose d'aucun bien personnel en France, ni même d'aucune trace d'un quelconque compte bancaire gaulois!», a enchaîné le directeur du Centre islamique de Genève, dénonçant une mesure «parfaitement inutile» qui «relève d'un affichage politique».

Le texte réglementaire visant Hani Ramadan figure parmi une liste d'arrêtés comprenant 16 autres noms de ressortissants étrangers condamnés ou soupçonnés d'être en lien avec une organisation terroriste ou d'en faire la propagande.

En septembre 2002, Hani Ramadan avait fait scandale en défendant dans une tribune publiée dans le quotidien «Le Monde» l'application de la charia et la lapidation des femmes adultères. Il avait ensuite été licencié de son poste d'enseignant de français par le gouvernement genevois pour propos «contraires aux valeurs démocratiques et aux objectifs de l'école publique». (afp/nxp)

Créé: 19.06.2018, 13h36

Galerie photo

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire L'islamologue genevois est mis en examen pour deux viols en France où il est accusé de deux autres viols, dont l'un en réunion. Accusé également de viol en Suisse, il doit être entendu par un procureur genevois.

Articles en relation

Prof convoquée pour avoir invité Hani Ramadan

Genève L'enseignante avait cru bien faire en choisissant cet intervenant pour un cours sur l'islamophobie. Elle n'avait pas averti sa direction. Plus...

Tariq Ramadan sous la menace d'une 3e inculpation

France L'islamologue suisse était interrogé mardi pour la première fois par les juges parisiens. Il pourrait être inculpé pour des agressions sur une ancienne escort-girl. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.