«Pour un parlementaire, il est légitime de s'intéresser au gouvernement»

Conseil fédéralAprès Jacqueline de Quattro, Olivier Français sort du bois pour succéder à Didier Burkhalter. Frédéric Borloz, président du PLR vaudois, commente la situation.

Le 7 novembre 2015, Frédéric Borloz (à dr.) félicitait son camarade du PLR vaudois Olivier Français pour son élection au Conseil des Etats.

Le 7 novembre 2015, Frédéric Borloz (à dr.) félicitait son camarade du PLR vaudois Olivier Français pour son élection au Conseil des Etats. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je serais très honoré si l'on me sollicitait pour être candidat au Conseil fédéral.» Le conseiller aux Etats Olivier Français (PLR/VD) a fait part de ses intentions à la RTS samedi soir. Un peu plus tôt dans la journée, c'est la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro qui s'était placée dans la course à la succession de Didier Burkhalter. Président du PLR vaudois, le conseiller national et syndic d'Aigle Frédéric Borloz s'en réjouit. Interview.

Olivier Français qui déclare publiquement son intérêt pour le Conseil fédéral, quelques heures après Jacqueline de Quattro, cela vous a-t-il surpris?
Pas du tout. Pour un parlementaire à Berne, il est légitime de s'intéresser au gouvernement. Au sein du PLR, il était prévu de laisser les gens réfléchir durant le mois de juillet, et s'exprimer le cas échéant. Olivier Français n'a rien fait d'autre. Les choses se passent comme prévu.

Pour vous et votre comité, cela complique-t-il les choses en vue de la réunion du 10 août?
Je ne l'ai pas encore organisée. En tant que président, je suis très content. Nous avons des candidatures de poids, des gens ambitieux qui ont envie de consacrer une partie de leur vie à notre pays. Cela veut dire que nous avons une section vivante. Attendons la fin juillet pour voir la suite. Si nous nous retrouvons avec cinq candidatures officielles le 10 août, cela compliquera un peu les choses...

Le PLR vaudois a déjà une femme sur la ligne de départ, peut-être bientôt deux avec Isabelle Moret, et maintenant un homme avec M. Français. Il va falloir déterminer la meilleure stratégie...
Le jour de l'élection, les 246 parlementaires devront tenir compte d'un grand nombre de données. La représentation féminine, les compétences, l'expérience des candidats, etc. Ils ne voteront pas une femme pour voter une femme. Ils ne voteront pas un Tessinois pour voter un Tessinois. Le but est de choisir la bonne personne au bon moment. Aujourd'hui, le jeu reste très ouvert et c'est tant mieux.

Vous attendez-vous à ce que d'autres personnalités sortent du bois au sein du PLR vaudois?
(Sourire) Plus trop, mais peut-être...

Créé: 23.07.2017, 14h31

Articles en relation

Cassis reste favori dans la course au Conseil fédéral

Succession Didier Burkhalter Malgré les annonces de candidature de Jacqueline de Quattro et Olivier Français, le Tessinois Ignacio Cassis est «pratiquement élu», selon la presse dominicale. Plus...

Olivier Français prêt à se lancer dans la course au Conseil fédéral

Succession de Burkhalter Après Jacqueline de Quattro, c'est au tour d'Olivier Français de présenter sa candidature. Le conseiller aux Etats vaudois PLR l'a annoncé samedi soir au «19h30». Plus...

«Pour moi, il n’y a rien de changé»

Succession Burkhalter L’annonce de la candidature de Jacqueline de Quattro au Conseil fédéral n’a pas surpris le président du PLR vaudois, Frédéric Borloz. Plus...

Jacqueline de Quattro annonce sa candidature

Succession Burkhalter La conseillère d'Etat PLR vaudoise est à la disposition de sa section en vue de la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Plus...

Trois Tessinois au lieu d’une seule candidature

Conseil fédéral La stratégie du comité du PLR tessinois divise. Les délégués se soulèveront-ils lors de l’assemblée? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...