Et si Parmelin lâchait l'armée?

Conseil fédéralLes bruits de couloir et les fuites résonnent fort. Il se pourrait que le ministre UDC veuille changer de département.

Ministre de la Défense depuis 2015, le Vaudois Guy Parmelin aurait d’autres envies.

Ministre de la Défense depuis 2015, le Vaudois Guy Parmelin aurait d’autres envies. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeu des chaises musicales est encore plus sympathique lorsqu’il y a un réel enjeu. C’est le cas en ce début de semaine pour le Conseil fédéral, où les deux nouvelles venues mettent un peu de piment dans cette ritournelle. La presse dominicale, «Le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung» en tête, a mis du cœur à l’ouvrage, annonçant de but en blanc que le conseiller fédéral Guy Parmelin aimerait bien échanger sa place et carrément quitter le Département de la défense, qu’il dirige depuis son entrée au Conseil fédéral en 2015.

Le bras de fer aurait été lancé par le ministre UDC lui-même. Son département ne lui plairait guère. Les scandales sur les notes de frais, les vieux dépôts de munitions et l’achat d’avions ne lui apporteraient que des soucis. Il aurait d’ailleurs averti ses collègues il y a peu qu’il allait revendiquer un des départements libérés. C’est vendredi que le Vaudois aurait concrétisé ses velléités de changement.

Avec scepticisme

Ce scénario contredit nos recherches menées dans l’entourage du gouvernement en fin de semaine dernière. Une source bien informée indiquait que Guy Parmelin s’était résolu à rester à la tête de la Défense. Le cafouillage de vendredi trouverait plutôt son origine dans la volonté manifestée par Simonetta Sommaruga de lâcher Justice et police. La socialiste convoiterait le Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et des communications (DETEC), laissé vacant par la sortante démocrate-chrétienne Doris Leuthard. Une perspective qui irriterait le camp bourgeois.

Toujours est-il que, selon une partie de la presse dominicale, Parmelin se verrait bien reprendre le Département de l’économie, quitté par Johann Schneider-Ammann, ou encore le puissant DETEC. Le front de droite tiendrait alors quatre départements clés et contrôlerait toute la politique européenne, économique et celle des infrastructures, analyse «Le Matin Dimanche».

Le Vaudois serait soutenu dans sa démarche par ses collègues UDC Ueli Maurer et PLR Ignazio Cassis. Tous trois verraient bien Viola Amherd, la démocrate-chrétienne valaisanne, pour diriger les affaires militaires helvétiques. Mais il se murmure à Berne que si rien n’a été tranché vendredi dernier, c’est parce que, au sein du collège gouvernemental, on accueille avec scepticisme les envies de changement de Guy Parmelin. On estimerait que l’Économie serait un trop gros morceau pour le Vaudois, et que le DETEC serait aussi un peu au-dessus de ses forces.

Grosse pression

Reste l’autre dernière arrivée: la libérale-radicale saint-galloise Karin Keller-Sutter. C’est bien elle qui pourrait conclure la partie. Durant toute sa campagne, elle a clamé haut et fort qu’elle défendrait le compromis afin d’éviter la confrontation bloc contre bloc. C’est au final une grosse pression qui pèse sur elle. Si elle résiste, analysent les journaux dominicaux, l’équilibre du pouvoir au Conseil fédéral ne sera guère modifié. Mais si Viola Amherd réussit à décrocher le DETEC, la Saint-Galloise pourrait conserver, pour le PLR, les rênes de l’Économie et asseoir son aura de conseillère fédérale indépendante des blocs politiques.

C’est peu dire que la décision du gouvernement est très attendue cette semaine…

Créé: 09.12.2018, 19h26

Articles en relation

Le Conseil fédéral ne parvient pas à s'entendre

Départements Il faudra une deuxième séance pour répartir les départements. Un blocage viserait la socialiste Simonetta Sommaruga. Plus...

Sommaruga et Parmelin ont les cartes en main

Départements Les élections de Keller-Sutter et d'Amherd ouvrent la porte à une rocade des dicastères. Une femme pourrait diriger la Défense. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...