Passer au contenu principal

Parmelin est sous pression pour la cyberdéfense

Des élus de tous bords approuvent des cyberbataillons. Le ministre avoue avoir un problème avec Google.

Les explications de Guy Parmelin n’ont pas convaincu.
Les explications de Guy Parmelin n’ont pas convaincu.
Keystone

Le chef du Département fédéral de la défense est de plus en plus sous pression. Pas en raison des nouveaux avions de combat qu’il souhaite acheter mais sur sa capacité à organiser une cyberdéfense efficace du pays. Des élus fédéraux de tout bord politique l’interpellent sur le sujet et estiment que le Vaudois temporise beaucoup trop.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.