Le Parti socialiste dépité par le choix du PLR

Succession BurkhalterPour la gauche, les candidats ne sont que «deux super lobbyistes et un 'hard-liner' sur les étrangers».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est sans enthousiasme que le PS a accueilli la décision du groupe PLR de présenter un ticket à trois pour la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Muet vendredi soir, le groupe parlementaire socialiste a diffusé samedi matin un communiqué empreint de dépit.

Aucun candidat n'a les faveurs des députés PS, loin s'en faut: «Deux super lobbyistes et un 'hard-liner' sur les étrangers», résume Roger Nordmann, président du groupe PS interrogé par l'ats.

«Le PLR laisse penser que les lobbies économiques décident et confond les futures visites d'Etat avec des voyages d'affaires», relève le conseiller national vaudois, cité dans le communiqué. «Chaque candidat pourrait représenter un danger: celui de faire passer au Conseil fédéral les intérêts de l'économie avant ceux de la population».

C'est donc sans grandes illusions que les parlementaires socialistes convient les trois candidats retenus par le PLR à des auditions le 19 septembre, veille de l'élection. Quant à l'éventualité d'opter pour une «candidature sauvage», Roger Nordmann ne se prononce pas à ce stade. «Je ne peux ni le confirmer, ni l'infirmer». (ats/nxp)

Créé: 02.09.2017, 11h17

Articles en relation

Le PLR n'a pris aucun risque, dit la presse

Succession Burkhalter Ignazio Cassis reste le favori mais la campagne du Genevois Pierre Maudet est saluée, reléguant dans l'ombre Isabelle Moret. Plus...

Le ticket à trois suscite une large approbation

Succession Burkhalter De part et d'autre, les partis représentés à Berne ont exprimé leur avis sur le choix du PLR. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...