Les partis veulent la SSR à Berne et Genève

SuisseDes présidents de gauche et de droite s'opposent à la décision de la SSR de déménager à Zurich 170 collaborateurs de la radio. L'enjeu est semblable pour Genève.

Une manifestation contre la centralisation des services publics à Zurich et Lausanne avait eu lieu à Berne le 30 août.

Une manifestation contre la centralisation des services publics à Zurich et Lausanne avait eu lieu à Berne le 30 août. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs présidents de partis, de gauche et de droite, veulent ancrer le site de Berne dans la loi sur la radio-télévision. Ils s'opposent à la décision de la SSR de déménager à Zurich quelque 170 collaborateurs de la radio. L'enjeu est semblable pour Genève.

L'objectif du texte est de rassembler l'essentiel de l'offre télévisuelle de la SSR à Zurich et Genève, et l'essentiel de l'offre radiophonique à Berne et Lausanne. Un texte similaire fait l'objet de plusieurs initiatives signées par les présidents ou vice-président du PS, du PDC, de l'UDC, du PBD et des Verts.

Elles ont été rendues publiques vendredi par le Tages-Anzeiger. Keystone-ATS en a pris connaissance. Leur but est d'éviter la concentration des médias à Zurich et Lausanne. Ils s'opposent ainsi à la décision récente de la SSR de regrouper les locaux radio-TV à Zurich pour la SRF et à ses projets d'en faire de même pour la RTS à Lausanne.

Le texte des initiatives souligne l'ancrage régional et le caractère fédéral de la société de service public. En parallèle, la séparation physique de la production radio et TV garantit la diversité de l'offre. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2018, 15h27

Articles en relation

La télévision de la RTS bientôt à l'EPFL?

Genève-Lausanne Le département info de la télévision, actuellement basé à Genève, va-t-il rejoindre la radio sur le site de l'EPFL? Ce serait l'un des «scénarios probables». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.