Un partisan d'Al-Qaïda va payer ses frais de justice

SuisseUn condamné pour apologie du terrorisme voulait être exonéré de 80'000 francs de frais de procédure. Le tribunal a refusé.

Le condamné devra payer des frais de procédure qui s'élèvent à 80'000 francs.

Le condamné devra payer des frais de procédure qui s'élèvent à 80'000 francs. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Kurde condamné en mai 2014 pour soutien à une organisation criminelle et faux dans les titres devra payer les frais de procédure qui s'élèvent à 80'000 francs. Sa demande d'exemption a été rejetée par le Tribunal pénal fédéral.

L'homme avait écopé d'une peine privative de liberté de 39 mois, sous déduction des jours passés en préventive. Il a aujourd'hui purgé sa peine.

Dans sa décision publiée lundi, le Tribunal pénal fédéral constate que la situation financière du demandeur s'est améliorée depuis sa condamnation: il travaille à 50% et touche une demi-rente AI. Son épouse a également trouvé un travail.

Selon l'arrêt, le couple a deux enfants et en attend un troisième. Le tribunal a calculé que le ménage dispose d'une somme de quelque 1000 francs par mois, après déduction des charges.

Originaire d'Irak, ce réfugié avait soutenu avec son frère le réseau d'Al-Qaïda. Sur Internet, les deux hommes avaient créé une structure comprenant des forums et des «chatrooms», qui diffusaient de la propagande djihadiste. Le frère avait écopé d'une peine de deux ans de prison avec sursis. (arrêt SK.2019.11 du 11 avril 2019) (ats/nxp)

Créé: 06.05.2019, 12h01

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.