Passer au contenu principal

Pas à pas, les femmes deviennent plus visibles sur Wikipédia

Le Valais rejoint un mouvement destiné à promouvoir les biographies féminines sur l'encyclopédie en ligne. Formation gratuite en mars.

Anne-Laure Couchepin,fille de l'ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin, a été élue à la présidence de Martigny l'automne dernier. Elle n'a pourtant pas encore de notice biographique sur Wikipédia. Lacune bientôt comblée?
Anne-Laure Couchepin,fille de l'ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin, a été élue à la présidence de Martigny l'automne dernier. Elle n'a pourtant pas encore de notice biographique sur Wikipédia. Lacune bientôt comblée?
Chantal Dervey

C'est l'une des manifestations les plus criardes des inégalités hommes-femmes sur Internet. Dans la version française de Wikipédia, on dénombrait l'an dernier environ 450'000 biographies d'hommes, mais seulement 75'000 articles consacrés à des femmes. Soit six fois moins! Un mouvement baptisé Les sans pages tente de combler ce fossé en Suisse et dans le monde francophone. En Valais, l'Office cantonal de l’égalité et de la famille (OCEF) veut apporter sa pierre à l'édifice en proposant une formation gratuite de contributeur-trice à l'encyclopédie en ligne.

Cet atelier aura lieu sur deux jours, les samedis 11 mars et 1er avril à Sion. Unique condition pour y participer: s'engager à publier une biographie de femme à l'issue du cours. «C'est ouvert aussi bien aux hommes qu'aux femmes», précise Isabelle Darbellay Métrailler, cheffe de l'OCEF, qui espère attirer au moins une quinzaine de personnes à cette première session. Au plan mondial, les rédacteurs volontaires de Wikipédia sont en grande majorité des hommes: une enquête du New York Timespubliée en 2011 situait cette proportion à plus de 80%.

Difficile accès aux sources

Comment apprend-on à rédiger une biographie fiable? En s'inspirant d'exemples existants et en élaborant des stratégies pour trouver des informations pertinentes sur Internet. La formation dispensée à Sion comportera aussi et surtout des travaux pratiques: mise en place d'outils de monitoring, modification des articles en fonction des commentaires reçus, respect de la charte de Wikipédia, etc. «Les sources sont médiatiques, académiques et publiées», énumère l'une des intervenantes, Natacha Angélique Rault.

Instigatrice des projets Les sans pages et Biographies des femmes en Suisse, cette Genevoise pointe l'une des difficultés majeures de cette tâche: «Comme les femmes sont moins médiatisées que les hommes, l'accès aux informations les concernant est plus compliqué. Par contre, les bios de personnages Pokémon et de footballeurs de seconde zone sont légion... »

Succès grandissant

Reste à savoir à qui consacrer ces fameuses notices biographiques. L'OCEF souhaite, en toute logique, donner la priorité aux Valaisannes. Il lance un appel aux suggestions (www.egalite-famille.ch) et tient à disposition des personnes intéressées une liste d'une quarantaine de noms de femmes jouissant d'une notoriété suffisante pour figurer sur la plate-forme participative. Anne-Laure Couchepin Vouilloz, la nouvelle président de Martigny, y côtoie notamment la vigneronne Madeleine Gay et la secrétaire régionale du WWF Valais, Marie-Thérèse Sangra.

Trois ateliers similaires ont été mis sur pied à Genève l'an dernier, tandis qu'un autre s'est déroulé à Lausanne. Le résultat réjouit Natacha Angélique Rault: 90 biographies de femmes romandes, «de tous les horizons», ont été ajoutées à l'encyclopédie en ligne. Le mouvement a pu compter sur divers partenaires pour s'étendre au monde francophone. Le rythme atteint désormais 80 nouvelles publications par mois.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.