Passer au contenu principal

Où sont passés les kilos d’explosifs de l’armée?

La justice ouvre une enquête à la suite de la disparition de munitions. Aucun scénario n’est exclu.

L’armée (ici un exercice en 2013) annonce une perte «probable» d’explosifs. La droite relativise, la gauche s’étrangle.
L’armée (ici un exercice en 2013) annonce une perte «probable» d’explosifs. La droite relativise, la gauche s’étrangle.
Keystone

S’il ne s’agissait pas de munitions, l’histoire pourrait presque faire sourire. Lors d’un contrôle effectué la semaine dernière à Aarau, les responsables d’une école d’infanterie ont découvert qu’il manquait «probablement» plusieurs kilos d’explosifs dans les caisses. Dans un communiqué laconique diffusé lundi, l’armée parle d’une perte «supposée». Pourquoi tant de retenue? «Pour l’heure, on ne peut rien exclure, répond prudemment son porte-parole, Daniel Reist. Il peut s’agir d’une perte ou d’un vol, mais aussi d’une simple erreur de comptabilité.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.