Le patron des CFF fâche Simonetta Sommaruga

SuisseAndreas Meyer a révélé que la nouvelle cheffe du DETEC est contre la concurrence dans les transports publics, contrairement à Doris Leuthard. Sauf que c'était confidentiel.

Andreas Meyer.

Andreas Meyer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le patron des CFF, Andreas Meyer, s'est mis à dos le Département fédéral des transports (DETEC). En effet, il a relayé auprès de sa direction, la semaine dernière, des propos confidentiels échangés avec la nouvelle ministre chargée du département, Simonetta Sommaruga.

Dans son discours prononcé lors du bilan de l'exercice 2018 et qu'a pu lire l'«Aargauer Zeitung», Andreas Meyer a expliqué que ses premiers contacts avec la socialiste avaient été «agréables» et précisé que «nous obtiendrons certainement plus de soutien de sa part sur certaines questions». Il a également dévoilé que l'ouverture du rail à la concurrence avait été abordée. Et que Simonetta Sommaruga avait indiqué que, si elle trouvait «la concurrence fondamentalement bonne», elle y était toutefois opposée pour les transports publics.

Une position qui contraste avec celle de sa prédécesseuse, Doris Leuthard, qui, elle, souhaitait davantage de concurrence. Le patron des CFF était parfaitement conscient du caractère explosif de son information, au point qu' il a demandé aux cadres présents de ne pas la publier tout de suite sur Twitter, explique le journal.

Interrogé, le DETEC n'a pas souhaité commenter le discours d'Andreas Meyer. Il s'est contenté de confirmer que le patron des CFF avait eu une discussion avec Simonetta Simmaruga au sujet de questions ferroviaires importantes. Mais il a exprimé son mécontentement. «Ces entretiens sont confidentiels et nous attendons de nos interlocuteurs qu'ils respectent cette confidentialité», a fait savoir un porte-parole.

Créé: 20.03.2019, 11h08

Articles en relation

Les résultats des CFF pour 2018 explosent

Suisse Le résultat a bondi de 42,5% l'an dernier à 568 millions de francs. Mais la ponctualité, en particulier en Suisse romande, a souffert. Plus...

Ristourne de 15 francs pour les abos demi-tarif

Trains Les CFF et Monsieur Prix se sont mis d'accord pour rembourser 15 francs à tous les détenteurs. Ceux qui possèdent un abo de parcours auront droit à un bon de 100 francs. Plus...

Le Conseil des Etats freine la libéralisation du rail

Suisse La motion vise à empêcher le Conseil fédéral de libéraliser lui-même le trafic ferroviaire international. Plus...

Un milliard de plus pour le rail

Suisse Le Conseil des Etats a décidé d'allouer davantage de fonds pour les chemins de fer. Plusieurs projets sont privilégiés en Suisse romande. Plus...

Rail: le BLS gagne une manche contre les CFF

Nouvelles concessions Le Tribunal fédéral a admis un recours de la compagnie bernoise dans le conflit qui l'oppose à l'ex-régie fédérale autour de l'exploitation des grandes lignes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.