La patronne d'Alpiq veut taxer l'eau d'un centime

ElectricitéJasmin Staiblin estime qu'il faut soutenir la production d'électricité provenant de source hydraulique. Elle souhaite que chaque consommateur paie un centime par kilowattheure.

Jasmin Staiblin.

Jasmin Staiblin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jasmin Staiblin exige l'introduction d'une taxe d'un centime en Suisse afin de soutenir la production d'électricité provenant de source hydraulique. La patronne d'Alpiq, numéro un suisse de l'électricité, estime que limiter la perception de ce prélèvement sur une période de dix ans devrait suffire.

A la faveur de cette taxe, «nous pourrions faire d'une source d'énergie locale le gagnant du tournant énergétique», estime Jasmin Staiblin dans une interview publiée dimanche dans le SonntagsBlick.

Si chaque consommateur d'électricité payait un centime par kilowattheure, cela représenterait une sorte de crédit relais, ajoute-t-elle, tout en précisant ne pas s'attendre à des hausses de prix de l'électricité dans les dix prochaines années.

Situation «grotesque»

«Beaucoup n'ont pas conscience combien la situation est dramatique», poursuit Jasmin Staiblin. Les prix du courant diminuent de manière constante, du fait de l'existence de surcapacités de production en Europe.

Un phénomène qui s'explique d'une part par les 20 milliards d'euros annuels de subventions de l'Allemagne aux énergies solaire et éolienne ainsi que d'autre part à une croissance économique anémique.

Dans ce contexte, l'Europe connaît une renaissance de l'utilisation du charbon et les centrales hydroélectriques suisses - propres - souffrent. Et Jasmin Staiblin de juger cette situation «grotesque».

A l'image d'autres fournisseurs d'électricité, Alpiq a entamé une profonde réorientation, en se concentrant notamment sur les services. Mais le groupe n'envisage pas d'abandonner la production hydroélectrique.

(ats/nxp)

Créé: 15.03.2015, 14h00

Articles en relation

Alpiq a perdu 902 millions de francs en 2014

Eectricité La Holding Alpig, numéro un suisse de l'électricité basée à Lausanne, a rechuté l'an passé. Elle a essuyé une perte nette de 902 millions de francs. Plus...

Electricité: les acteurs suisses pour un marché avec l'UE

Energie La Suisse devrait coûte que coûte participer au marché européen de l'électricité, selon les différents acteurs du marché de l'énergie suisse. Plus...

Une solution transitoire sur l'électricité possible avec l'UE

Négociations Des points sensibles sont encore à négocier. Berne doit faire des propositions concrètes d'ici juin. Plus...

Taxe sur l'électricité et hausse de l'essence en vue

Fiscalité écologique Eveline Widmer-Schlumpf mise sur une hausse de 26 centimes par litre d'essence dans le cadre de son projet de réforme fiscale écologique. Une taxe sur l'électricité devrait en outre être introduite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...