Passer au contenu principal

La pause chocolat de John Kerry à Genève

En plein marathon diplomatique sur la Syrie, le secrétaire d’Etat américain s’est octroyé un petit moment de douceur.

Et soudain, il est arrivé dans un cortège d’une quinzaine de grosses cylindrées aux vitres teintées, précédées par le service de déminage de la police et des agents en voiture et à moto, avec sirène et feux bleus. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a fait un passage éclair mais remarqué par des centaines de badauds, samedi, peu après 13 h, dans les rues Basses. En plein marathon diplomatique sur la Syrie, il s’est octroyé une pause chocolat.

«J’ai cru qu’il y avait un colis suspect… Le temps de me retourner, j’ai vu John Kerry rentrer dans un commerce», témoigne une Genevoise, impressionnée par toute cette agitation. «Il a salué la foule et a été applaudi. La présence de la police était massive, ferme, mais respectueuse du public, à la manière suisse!» s’exclame un observateur resté aux premières loges, sur la terrasse du chocolatier Auer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.