Pauvreté: le Conseil des États exige un monitoring

SuisseLa Chambre haute a adopté une motion exigeant un rapport tous les cinq ans de la situation sur la pauvreté en Suisse. Le National doit encore se prononcer.

Malgré la bonne conjoncture, la pauvreté progresse et touche plus de 8% de la population en Suisse.

Malgré la bonne conjoncture, la pauvreté progresse et touche plus de 8% de la population en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral devrait témoigner de ses efforts pour prévenir et lutter contre la pauvreté. Le Conseil des États a adopté jeudi par 24 voix contre 8 une motion de sa Commission de l'éducation exigeant la transmission, tous les cinq ans, d'un rapport de monitoring au Parlement. Le National doit encore se prononcer.

Le rapport devra présenter une analyse comparative de la situation dans les cantons, analyser les mesures de prévention de la pauvreté existantes, montrer l'évolution de la situation et fournir aux pouvoirs publics des enseignements pertinents pour le pilotage en matière de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Le Conseil des États a également adopté par 25 voix contre 7 un postulat sur le sujet. Le Conseil fédéral devra examiner comment la Confédération peut continuer de jouer un rôle actif en matière de prévention de la pauvreté. Il s'agit en particulier d'examiner comment le risque de pauvreté chez les jeunes et les jeunes adultes peut être réduit grâce à des mesures de formation.

Plus de 8% de la population

Malgré la bonne conjoncture, la pauvreté progresse et touche plus de 8% de la population en Suisse, a rappelé Anne Seydoux-Christe (PDC/JU), qui préside Caritas dans le Jura. Le Conseil fédéral a mis sur pied un programme national de lutte et il est incompréhensible qu'il ait renoncé au monitoring et ait considérablement réduit son soutien financier.

Le Conseil fédéral est très préoccupé par la pauvreté et n'a pas besoin de nouvelle impulsion, a objecté le ministre des Affaires sociales, Alain Berset. Même si le gouvernement a renoncé à reconduire le programme national mis en œuvre de 2014 à 2018, la Confédération a mis sur pied depuis le début de l'année, avec les Cantons, les Vvilles et les Communes, une Plateforme nationale contre la pauvreté dont le terme est fixé à 2024.

La réduction du risque de pauvreté chez les jeunes via l'encouragement des chances de formation constitue l'un des quatre thèmes prioritaires. Un rapport sur les résultats obtenus est déjà prévu pour 2024. Le Parlement est toutefois libre de donner un signal, a reconnu M. Berset. (ats/nxp)

Créé: 19.09.2019, 13h32

Articles en relation

Le nombre de surendettés progresse en Suisse

Économie Le surendettement des Suisses augmente d’année en année, touchant plus de 500 000 personnes. Neuchâtel et Genève comptent le plus de débiteurs. Plus...

Les femmes davantage touchées par la pauvreté

Suisse Caritas Suisse rappelle que sur quelque 616'000 personnes pauvres dans le pays, 350'000 sont des femmes. Plus...

La grande pauvreté encore rare en Suisse

Suisse Selon les derniers résultats de l'Office européen des statistiques Eurostat, la Suisse se place loin derrière la moyenne européenne de grande pauvreté. Plus...

Berne se «distancie» de la lutte contre la pauvreté

Suisse Caritas regrette que le Conseil fédéral renonce à mener une politique de lutte contre la pauvreté qui touche 615'000 personnes en Suisse. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.