Passer au contenu principal

Ils sont payés 2 fr. la signature pour le secret bancaire

Le PLR rémunère les personnes récoltant des signatures pour l'initiative sur «la protection de la sphère privée». Une pratique légale mais qui provoque des critiques.

Le comité a lancé son initiative le 4 juin, ici avec les conseillers nationaux Gabi Huber (PLR/UR) et Fulvio Pelli(PLR/TI).
Le comité a lancé son initiative le 4 juin, ici avec les conseillers nationaux Gabi Huber (PLR/UR) et Fulvio Pelli(PLR/TI).
Keystone

Faire campagne pour une initiative populaire peut rapporter. Le Parti libéral-radical (PLR) paie 2 francs par signature à toute personne faisant signer le texte «Oui à la protection de la sphère privée».

Cette initiative lancée le 4 juin dernier par un comité de personnalités de droite vise à sauver le secret bancaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.