Peine réduite pour un crime d'honneur à Kriens

Canton de LucerneUn Syrien de 43 ans a vu sa peine réduite de deux ans pour l'assassinat de son épouse en 2014. Il a pu se prévaloir de pressions familiales.

La justice lucernoise a admis qu'«une certaine pression» avait été exercée sur le prévenu.

La justice lucernoise a admis qu'«une certaine pression» avait été exercée sur le prévenu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Condamné en août 2017 à 20 ans de prison pour l'assassinat de son épouse à Kriens (LU), un Syrien de 43 ans voit sa peine réduite de deux ans par la justice lucernoise. Le Tribunal cantonal a reconnu que la famille de l'accusé avait fait pression sur lui pour qu'il commette ce crime d'honneur.

Comme en première instance, le prévenu a été reconnu coupable d'assassinat, indique mardi par écrit la Cour qui l'a condamné à 18 ans de prison. Les juges cantonaux n'ont ainsi pas entièrement suivi le Ministère public qui demandait que la peine de 20 ans soit confirmée. La défense avait plaidé le crime passionnel et demandé que la peine ne dépasse pas sept ans de prison.

Il avait épousé sa cousine

Les faits remontent à janvier 2014. La victime voulait se séparer de son mari après être tombée amoureuse d'un autre homme. Le couple vivait séparé, l'épouse âgée de 25 ans habitant alors chez son oncle. Accompagné de leurs deux fils, l'accusé lui rend visite et lui assène une dizaine de coups de couteau de cuisine.

La victime était également la cousine de l'accusé. La famille du prévenu avait arrangé le mariage, conclu en Grèce en 2008 sans valeur légale. La jeune femme a mis au monde les deux garçons en 2009 et 2011. Elle est partie en Suisse en 2011 avec les deux enfants. Son mari est arrivé sur sol helvétique deux ans plus tard.

Devant le tribunal cantonal, l'accusé a souligné que deux de ses oncles vivant en Syrie avaient fait pression sur lui pour qu'il rétablisse l'honneur de la famille en tuant son épouse. La Cour a admis qu'«une certaine pression» avait été exercée sur le prévenu. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2018, 10h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...