Les peines ne seront pas plus lourdes

Violences contre policiersUne motion UDC, qui voulait durcir les peines des personnes qui agressent la police, a été enterrée.

Plusieurs policiers ont été blessés dans des débordements samedi à Berne.

Plusieurs policiers ont été blessés dans des débordements samedi à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas question de durcir les peines liées à des violences contre les fonctionnaires. Les sénateurs ont enterré lundi par 33 voix contre 10 une motion UDC.

Les sénateurs sont longuement revenus sur les débordements entre manifestants et policiers à Berne le week-end dernier. «Il faut absolument punir ce non-respect de l'autorité, des forces de police et, partant, du droit suisse, qui ne cesse d'augmenter», a martelé en vain Peter Föhn (UDC/SZ). Les récents événements à Berne ont fait une dizaine d'agents blessés, on ne veut pas de «zone de guerre».

Son collègue Hannes Germann (UDC/SH) a demandé pour sa part aux membres de la Chambre des cantons d'émettre «un signal important en soutien aux policiers et pour que le Conseil fédéral prenne des mesures contre ces agressions». Il n'a toutefois convaincu que les membres de son propre parti ainsi qu'une poignée d'autres élus de droite.

Au nom de la commission, Fabio Abate (PLR/TI) a enjoint les sénateurs de rejeter le texte «insatisfaisant» déposé par l'ancien conseiller national valaisan Oskar Freysinger et repris par Andrea Geissbühler (UDC/BE). Et ceci bien que «violences et menaces envers les fonctionnaires aient presque triplé en quelques années».

Le motionnaire souhaitait que les représentants de l'autorité de l'Etat, notamment les policiers, soient mieux protégés et les peines encourues durcies. Il voulait que les agresseurs, qu'ils aient agi seuls ou au sein d'une foule, soient punis d'un an de prison au minimum et au maximum de cinq ans, contre trois actuellement.

Déjà doublement punis

Avec une peine minimale, les fonctionnaires bénéficieraient d'une meilleure protection pénale que les autres citoyens, ont assuré plusieurs représentants du PS et du PDC. Les peines prévues par la loi sont suffisantes, ce n'est pas là qu'il faut intervenir, ont dit Claude Janiak (PS/BL) et Beat Rieder (PDC/VS). «C'est un problème de pratique dans les tribunaux», a ajouté Stefan Engler (PDC/GR).

Pour le Conseil fédéral, renforcer les peines ne fera pas non plus baisser le nombre d'infractions. Par ailleurs, les auteurs de violences contre des fonctionnaires peuvent déjà être suffisamment punis: une fois contre l'autorité de l'Etat et une autre contre l'intégrité corporelle du fonctionnaire victime, a rappelé la ministre de la justice Simonetta Sommaruga.

Le débat avait été plus serré en septembre dernier au National. La Chambre du peuple avait approuvé la motion par 92 voix contre 72. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2017, 20h26

Galerie photo

Violents heurts en ville de Berne

Violents heurts en ville de Berne Huit policiers et deux employés de la police des transports ont été blessés, ainsi qu'un manifestant lors de violents incidents samedi soir.

Articles en relation

«Les policiers ont été délibérément visés»

Berne Les policiers réclament des peines plus dures après les actes de violence dont ils ont été victimes lors d'échauffourées samedi soir en ville de Berne. Plus...

Heurts entre manifestants et police à Berne

Suisse Une manifestation non autorisée contre la fermeture d'un squat s'est terminée violemment. Elle avait été organisée par le groupe RaumRaub. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.