Le percement d’un second tube routier au Gothard remporte un oui massif

Transport à travers les AlpesLes Suisses acceptent à 57% le doublement du tunnel. Seuls les Vaudois et les Genevois se sont prononcés contre le projet.

La conseillère fédérale Doris Leuthard (ici à Göschenen le 8 janvier dernier) s’est beaucoup investie pour défendre le nouveau tube routier. Elle a le sourire aujourd’hui.

La conseillère fédérale Doris Leuthard (ici à Göschenen le 8 janvier dernier) s’est beaucoup investie pour défendre le nouveau tube routier. Elle a le sourire aujourd’hui. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une victoire éclatante pour la conseillère fédérale Doris Leuthard: avec 57% de oui, les électeurs suisses ont clairement approuvé le percement d’un second tube routier à travers le massif du Saint-Gothard afin de permettre l’assainissement du premier sans fermer cet axe capital du transit entre le nord et le sud du pays. «Le oui n’allait pas de soi, car d’habitude les demandes de crédit sont refusées», s’est félicitée la ministre des Transports dimanche.

Tous les cantons ont soutenu le doublement du tunnel, à l’exception de Vaud, où le non l’emporte avec 54,5% des voix, et de Genève, avec 54,8%. Les craintes de voir les 2,8 milliards de francs prévus au Gothard réduire les chances de concrétisation de projets routiers lémaniques ont visiblement été décisives. A Uri et au Tessin, qui seront les premiers impactés par le creusement d’une seconde galerie, c’est le oui qui est sorti vainqueur. A Uri, point d’entrée nord du tunnel, les 55% de votes favorables au percement surprennent, au regard des votations passées: ces dernières années, les Uranais ont rejeté en bloc deux initiatives visant à percer un second tube dans le Gothard.

Les partis bourgeois et les milieux économiques respirent: les derniers sondages pouvaient leur donner des raisons de douter. Doris Leuthard n’a pas ménagé ses efforts pour défendre le second tube, le mieux à même de garantir la sécurité du transit, a-t-elle martelé au cours d’une campagne passionnelle. L’actuel tunnel routier est composé de deux voies bidirectionnelles. Après la construction d’un second tube, seule une voie devra être ouverte au trafic dans chacune des galeries, permettant d’éviter aux véhicules de se croiser. Cet argument sécuritaire, tout comme celui d’éviter l’isolement du Tessin pendant la réfection, a fait mouche, se sont réjouis les partisans du oui. Contrairement aux craintes exprimées par le camp adverse de voir le trafic augmenter dans les Alpes.

«Un bon projet»

«Le fait que pratiquement tous les cantons aient dit oui, même Uri et le Tessin, est un signal important», se réjouit Jean-François Rime. Pour le président de l’Union suisse des arts et métiers, cette victoire a été obtenue grâce à un «bon projet». Les partisans d’un second tube n’ont eu de cesse de qualifier de «bricolage» l’alternative proposée par les opposants, à savoir le transbordement des véhicules sur le rail pendant la rénovation.

Le conseiller aux Etats PLR Olivier Français (VD) dit aussi sa satisfaction, malgré le fait que les Vaudois aient dit non. Selon l’élu, ce rejet s’explique par les «contre-vérités» des opposants. «Les projets routiers romands ne sont pas menacés par le second tube au Gothard. J’entends les inquiétudes des Vaudois, mais je tiens à les rassurer. Plusieurs centaines de millions de francs sont déjà assurés pour le carrefour autoroutier de Crissier ou encore l’élargissement de la ceinture autoroutière de Genève. Par ailleurs, le futur Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA) est en bonne voie. Ce sont des faits.»

Dans le camp rose-vert, qui avait lancé avec une cinquantaine d’associations environnementales le référendum contre le percement, la défaite est amère. Le socialiste grison Jon Pult, président de l’Initiative des Alpes et leader de la campagne du non, espère que Doris Leuthard tiendra ses promesses. «Nous n’oublierons pas de lui rappeler qu’il s’agit d’un tunnel qui doit servir uniquement à assainir le tube existant et non à accroître les capacités de trafic.» Alors que le tunnel de base ferroviaire sera ouvert à la fin de l’année, Jon Pult affirme qu’il se battra pour que le Conseil fédéral mette en application le transfert des poids lourds au rail.

«Il s'agit de promesses de campagne»

Coprésidente des Verts, Adèle Thorens se dit très inquiète quant au résultat de dimanche: «Nous allons vers une contradiction crasse de l’article constitutionnel de protection des Alpes et contre nos engagements sur le climat. Doris Leuthard a fait beaucoup de promesses, mais il s’agit de promesses de campagne. Et lorsque la possibilité d’ouvrir les quatre voies sera effective, elle ne sera plus là.» L’objectif est désormais, dit la conseillère nationale vaudoise, d’obtenir le plus de garanties possibles. «Les attaques de l’Union européenne et des milieux des automobilistes ne manqueront pas. Le combat pour une politique cohérente de la protection des Alpes commence maintenant.» Doris Leuthard a tenté de se montrer rassurante dimanche, affirmant que l’environnement alpin continuerait à être protégé.

La construction du second tube débuterait en 2020, pour se terminer, dans le meilleur des cas, en 2027. La réfection complète du premier tunnel devrait être réalisée entre 2028 et 2030.

Créé: 28.02.2016, 23h28

Commentaire

La bataille du Gothard n’est pas terminée

L’argument d’une meilleure sécurité dans le tunnel routier du Gothard a sûrement été décisif dans l’acceptation par les citoyens du percement d’un second tube. La conseillère fédérale Doris Leuthard a réussi à convaincre. Mais cette victoire ne met pas un terme au combat que vont mener les opposants au percement de la galerie. Car les promesses ont été nombreuses au cours de cette campagne.

Dimanche, les battus promettaient déjà qu’ils allaient veiller farouchement au respect des engagements pris par la Confédération. Leurs attentes quant à la mise en œuvre de la politique de transfert du transit de marchandises de la route au rail semblent aiguisées après le vote. Il s’agira d’abord pour eux de s’assurer que les quatre pistes routières du Gothard ne seront pas, à terme, ouvertes au trafic, ce qui entraînerait une augmentation du trafic dans la traversée des Alpes. Le projet de loi et la Constitution l’interdisent. Mais pour combien de temps? Parmi les partisans du oui, certaines voix expriment déjà un certain fatalisme: rien n’empêchera dans une dizaine d’années le peuple et les cantons d’abroger l’obligation lors d’une votation populaire, entend-on.

Doris Leuthard sera aussi attendue au tournant pour la réalisation de projets routiers. A n’en pas douter, ce sera particulièrement le cas dans les cantons de Vaud et de Genève, les deux seuls avoir rejeté un doublement du tunnel. Là aussi, la ministre des Transports a répété tout au long de la campagne qu’il n’y aurait pas de concurrence de moyens entre les fonds alloués à la construction du second tube – aujourd’hui devisé à 2,8 milliards – et d’autres projets qui devraient être pris en charge par le futur Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). Leur non-réalisation égratignerait passablement sa crédibilité. Et la victoire de dimanche pourrait se transformer en défaite.

Articles en relation

Toujours plus deTessinois tournent le dos au 2e tube

Gothard Le sondage SSR révèle une forte baisse des intentions de vote en faveur du deuxième tunnel routier au Tessin. Plus...

La bataille autour du Gothard reste encore incertaine

Votations du 28 février Editorial Le soutien au deuxième tube routier est en recul, tout spécialement au Tessin. Plus...

Jon Pult, un rhéteur dans la bataille du Gothard

Portrait Le député grison est la figure de proue des opposants à un second tube au Gothard. Et l’un des grands espoirs du Parti socialiste. Plus...

La très onéreuse rénovation du tunnel du Gothard

Infrastructures routières Le tunnel autrichien de l’Arlberg, en cours de rénovation, coûtera quatre fois moins cher. Explications. Plus...

Le Tessin pousse un soupir de soulagement après le vote sur le Gothard

Transport à travers les Alpes Seules les communes du sud du canton se sont exprimées contre le second tunnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...