Pierre Maudet félicite son ami qui a caché la vérité: «Well done, Old Chap»

JusticeLes auditions de deux entrepreneurs révèlent comment Pierre Maudet a menti sur le financement du voyage à Abu Dhabi.

Les auditions d'Antoine Daher et de Magid Khoury révèlent comment Pierre Maudet a menti sur le financement du voyage à Abu Dhabi.

Les auditions d'Antoine Daher et de Magid Khoury révèlent comment Pierre Maudet a menti sur le financement du voyage à Abu Dhabi. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le voile se lève sur les liens entretenus entre le conseiller d’État Pierre Maudet, son ancien chef de cabinet Patrick Baud-Lavigne, tous deux prévenus d’acceptation d’un avantage, et leur réseau libano-genevois. Deux protagonistes du fameux voyage à Abu Dhabi, les entrepreneurs Antoine Daher et Magid Khoury, suspectés d’octroi d’un avantage, auditionnés le 5 décembre par deux procureurs, livrent des éléments plus précis. Extraits des procès-verbaux que «Le Temps» et la «Tribune de Genève» ont pu se procurer. Ambiance...

«Une histoire inventée»

Antoine Daher revient sur ses précédentes déclarations au Parquet: «Le voyage n’a pas été financé par Saïd Bustany. […] C’est Pierre Maudet, Patrick Baud-Lavigne et moi-même, en discutant ensemble, que nous avons eu l’idée d’inventer cette histoire (sic).» Antoine Daher n’a «pas vraiment bien compris pourquoi il fallait donner cette version». Quant à Magid Khoury, il dit avoir refusé que son oncle, Charbel Ghanem, surnommé le «parrain», qui a permis au magistrat de figurer sur la liste des invités du prince, soit mentionné aux médias pour faire croire qu’il avait financé le voyage. Antoine Daher reconnaît par ailleurs s’être préparé avec Patrick Baud-Lavigne avant une audition. «On a fait un jeu de rôle. Il m’a entraîné pour que je puisse répondre sur Saïd Bustany.»

«Faire le ménage»

«Il est exact que Patrick Baud-Lavigne m’a demandé de «faire le ménage» sur mon ordinateur, à savoir supprimer les e-mails qui se référaient au voyage de novembre 2015», reconnaît Antoine Daher. Il assure ne pas avoir été félicité pour ce travail. Pourtant, Pierre Maudet lui a envoyé après son audition ce message: «Well done, Old Chap.» (ndlr: «Bien joué, mon vieux.»)

«Les frais pris en charge»

«Au début, Pierre Maudet m’avait indiqué qu’il souhaitait participer financièrement à ce voyage», assure Antoine Daher. Or, les procureurs soumettent un «échange de courriels datés du 17 juin 2015, lors duquel la logique de l’invitation officielle avait été évoquée». Pierre Maudet, par le biais de sa messagerie officielle de l’État, questionne son ami: «Cher Antoine, vérifications faites, ça a l’air de jouer pour une expédition en famille à Dubaï, lors du week-end du GP de F1, à la fin de novembre. Comment fait-on concrètement? Est-on toujours sur une logique d’invitation officielle via Berne, ce qui m’enchanterait? Pour ton info, les contacts et échanges vont bon train en matière de coopération policière… (sic) Amitiés, pm.»

En août 2015, Antoine Daher écrit à Pierre Maudet: «Bonjour Pierre. Nul besoin de t’occuper des billets d’avion ou autres. Juste bloque les dates dans ton agenda. Bonne continuation.» Puis dans un e-mail du gouvernement émirati du 1er octobre 2015, adressé à Patrick Baud-Lavigne, il est indiqué que «tous les frais seront pris en charge par la couronne du prince». Finalement, Pierre Maudet, sa femme, ses trois enfants, Patrick Baud-Lavigne et Antoine Daher ont été invités.

Rendez-vous avec un Cheikh

Le 23 novembre 2015, soit trois jours avant le départ à Abu Dhabi, Antoine Daher écrit à Pierre Maudet: «Tu auras rendez-vous avec le cheikh samedi prochain. Tu recevras l’info officiellement.» Interrogé par les procureurs, Antoine Daher ne se souvient plus de ce message et renvoie à Magid Khoury. Ce dernier estime qu’il s’agit peut-être de Cheikh Hazza bin Zayed Al Nahyan, ministre chargé de la Sécurité. Il faut rappeler que Pierre Maudet a toujours parlé de rencontres fortuites sur place avec des hauts dignitaires. Doit-on en déduire qu’il a menti également sur ce point? «Non, pas du tout. Pierre Maudet n’a jamais eu connaissance du moindre rendez-vous qui aurait été fixé en amont de ce voyage», nous déclare l’un de ses avocats, Me Grégoire Mangeat.

L’ouverture de l’Escobar

L’autorisation d’ouverture de l’Escobar, lié à Antoine Daher, «commençait à piétiner», explique l’entrepreneur aux procureurs. «J’ai demandé conseil à Patrick, qui m’a mis en contact avec le responsable.» Le directeur du Service du commerce, Raoul Schrumpf, l’a ensuite reçu. «Il savait que je venais de la part de Patrick Baud-Lavigne.» Raoul Schrumpf a pourtant indiqué qu’il s’était présenté comme un ami de Pierre Maudet. Cela peut aider? «Ben oui, normalement ça peut aider», répond Antoine Daher aux procureurs. Rappelons que Raoul Schrumpf et Patrick Baud-Lavigne sont prévenus d’abus d’autorité sur ce volet.

L’anniversaire surprise

Antoine Daher reconnaît avoir voulu payer lui-même à hauteur de 4000 fr. l’anniversaire surprise de Pierre Maudet le 3 mars dernier 2018 à l’Escobar. Mais l’épouse du magistrat voulait absolument régler la facture. L’ami libanais a finalement participé à hauteur de 1200 fr. Le 21 juin, nous avions interrogé Pierre Maudet sur cette fête. Et l’on découvre dans le procès-verbal d’Antoine Daher que, le 22 juin, le magistrat lui a envoyé un message en évoquant notre enquête: «Elle n’a donc pas les pièces… il faut que ton italien tienne…» Référence faite vraisemblablement à un ancien gérant de l’Escobar, relève Antoine Daher.

Le sondage préélectoral

Quel rôle Antoine Daher a-t-il joué dans le financement du sondage préélectoral pour Pierre Maudet? «Patrick Baud-Lavigne m’a parlé de ce sondage en me demandant s’il était possible de participer financièrement», répond l’entrepreneur, qui s’est exécuté pour «appuyer Pierre». Ce sondage ISPOS, qui a coûté 34 000 fr., a notamment été financé par trois sociétés derrière lesquelles se trouve Magid Khoury.

Immobilier et votes

Selon le procès-verbal, Antoine Daher sollicitait régulièrement le chef de la Sécurité et de l’Économie et son chef de cabinet sur différents projets immobiliers, pour tenter d’obtenir un visa pour une personne, afin de débloquer des situations impliquant l’exploitation d’établissements publics. Mais pas seulement. Antoine Daher explique avoir aidé des personnes à voter le 15 avril 2018. «Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas remplir les bulletins de vote. Je l’ai donc fait avec eux. C’est pour cette raison que j’ai envoyé des photos de certains bulletins de vote à Pierre Maudet.»

Créé: 10.12.2018, 23h45

Articles en relation

Pierre Maudet tient bon grâce à ses proches qui le voient en messie

Genève Le Matin Dimanche Le conseiller d’État dans la tourmente peut compter sur un entourage qui le soutient malgré les polémiques et les appels à la démission. Au risque de lui renvoyer une vision déformée de la réalité. Plus...

Une commission du parlement genevois demande à Pierre Maudet de partir

Politique Une majorité de députés ont accepté ce vendredi une résolution lui demandant de prendre ses responsabilités. Le Grand Conseil votera. Plus...

Le calme avant la tempête au PLR genevois

Politique À un mois de l'assemblée sur l'avenir de Pierre Maudet, chaque camp compte ses partisans. Ambiance tendue. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.