Les pilotes ne seront pas contraints de ne parler qu'anglais

SuisseLa révision partielle de la loi sur l'aviation obligeait les pilotes, même amateurs, à s'exprimer en anglais uniquement. Mais la motion adoptée par le parlement leur redonne de l'élasticité.

Photo d'illustration.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les communications radiotéléphoniques des pilotes amateurs pourront se faire dans la langue nationale locale, et pas seulement en anglais. Le Conseil des États a tacitement soutenu jeudi une motion en ce sens du National.

Une réglementation, en vigueur depuis le début de l'année, impose l'anglais dans les communications radiotéléphoniques en Suisse. Pour les sénateurs, la mesure est une source d'incertitudes, surtout dans les aérodromes régionaux. De plus, sa mise en oeuvre ne tient pas assez compte de la volonté politique.

Lors de la révision partielle de 2017 de la loi sur l'aviation, le parlement était parti du principe que la règle de l'usage exclusif de l'anglais devait s'appliquer en premier lieu aux aéroports nationaux et au trafic aérien de ligne internationale à des fins commerciales. Il devait être possible ailleurs de continuer à communiquer dans une langue nationale, en plus de l'anglais.

Sommaruga souple

Mais le Conseil fédéral est allé beaucoup plus loin que l'objectif prévu. Il a interdit les langues nationales aussi pour les vols à vue non commerciaux.

La ministre des Transports Simonetta Sommaruga a maintenu jeudi sa position. Elle estime que le texte améliore la sécurité aérienne. Devant l'ampleur prise par la thématique - passant d'une question linguistique à une question nationale -, elle a toutefois refusé de s'opposer au texte.

La motion adoptée par le parlement exige que la langue utilisée en radiotéléphonie soit définie d'entente avec les cercles des utilisateurs de l'espace aérien, afin que les communications puissent continuer à s'effectuer dans la langue nationale locale en plus de l'anglais pour les vols non commerciaux. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2019, 10h14

Articles en relation

Le National ne veut pas d'un anglais obligatoire

Aviation Le Conseil fédéral a proposé que les pilotes amateurs utilisent l'anglais pour leurs communications radiotéléphoniques. Le Conseil national s'y oppose. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.