Plainte contre Roth-Bernasconi et Hodgers rejetée

AttaquesLes propos de Maria Roth-Bernasconi (PS/GE) et Antonio Hodgers (Verts/GE) contre Ecopop ne leur vaudront pas d'ennuis avec la justice.

En août, dans un blog politique de la presse romande et alémanique, Maria Roth-Bernasconi avait taxé l'association écologie et population (Ecopop)de visées «carrément eugénistes» sous «des prétextes pseudo-écologistes».

En août, dans un blog politique de la presse romande et alémanique, Maria Roth-Bernasconi avait taxé l'association écologie et population (Ecopop)de visées «carrément eugénistes» sous «des prétextes pseudo-écologistes». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les propos de Maria Roth-Bernasconi et Antonio Hodgers sont couverts par la liberté d'expression. Le Ministère public genevois n'est pas entré en matière sur la plainte déposée pour diffamation et atteinte à l'honneur.

En août, dans Politblog , un blog politique de la presse romande et alémanique, Maria Roth-Bernasconi avait taxé l'association écologie et population (Ecopop), qui a lancé une initiative contre l'immigration, de visées «carrément eugénistes» sous «des prétextes pseudo-écologistes».

Antonio Hodgers parlait lui dans la Tribune de Genève et 24 Heures de «national-écologisme», en référence explicite au national-socialisme. Les propos des deux conseillers nationaux «sont critiquables», reconnaît l'ordonnance de non-entrée en matière citée jeudi par la NZZ.ch et dont l'agence a reçu une copie.

Liberté indispensable

Si ceux de Maria Roth-Bernasconi «ne sauraient être considérés comme diffamatoires», ceux d'Antonio Hodgers «s'approchent davantage de la limite admissible». Mais «dans un cas comme dans l'autre, les propos publiés sont restés dans le cadre de la liberté d'expression indispensable à la démocratie».

Les auteurs d'une initiative populaire, quelle qu'elle soit, doivent s'attendre à être vivement critiqués par leurs adversaires, poursuit l'ordonnance. Faute de poursuite, la question d'une éventuelle levée de l'immunité parlementaire des deux élus ne se pose donc pas. La décision du ministère public peut faire l'objet d'un recours dans les dix jours.

L'initiative d'Ecopop, intitulée «Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles» veut limiter la hausse de la population résidente permanente due aux migrations à 0,2% par an. Elle exige parallèlement qu'au moins 10% des moyens de la coopération suisse au développement soient affectés à la planification familiale volontaire. (ats/nxp)

Créé: 06.02.2013, 17h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...