Le PLR genevois au bord de l’implosion

Affaire MaudetUne assemblée extraordinaire aura lieu pour demander le maintien de Pierre Maudet au Conseil d’État.

Le sort de Pierre Maudet sera tranché ces prochains jours par son parti. FRANK MENTHA

Le sort de Pierre Maudet sera tranché ces prochains jours par son parti. FRANK MENTHA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le sursaut? Les soutiens de Pierre Maudet réclament une assemblée générale extraordinaire du Parti libéral-radical (PLR) pour mobiliser les troupes et demander son maintien au Conseil d’État. Une façon de contrecarrer les instances du parti souhaitant que le Comité directeur (Codir) se détermine sur un appel à la démission. Réuni mardi, le Codir a pris connaissance de nouveaux faits et a décidé d’un autre rendez-vous, ce vendredi. Plus que jamais divisé, le PLR est au bord de l’implosion. On en est là.

L’affaire Maudet et ses révélations quasi quotidiennes empoisonnent le PLR, décidé désormais à agir. Alors qu’un «comité des sages» a été rejeté par le Codir, un appel circule depuis ce mercredi, via le réseau de soutiens de Pierre Maudet, afin de réclamer une assemblée générale extraordinaire. Comme il suffit de 50 signatures de membres, sa tenue est acquise, à brève échéance. L’ordre du jour évoquerait les points suivants: «Le choix du président de séance», ainsi que «le vote sur la confiance et le maintien de M. Pierre Maudet à son poste de conseiller d’État». L’intéressé n’a pas répondu à nos sollicitations sur cette question. Et l’un de ses proches soutiens, Christian Python, a tout au plus indiqué que cet appel venait de «plusieurs milieux».

A ce stade, on s’achemine donc vers un affrontement interne entre les pro, les anti-Pierre Maudet et ceux qui s’accommodent de son comportement. «Le Codir est très divisé sur le sujet. On ne peut pas laisser la responsabilité à une trentaine de personnes de prendre seules une décision d’une telle importance, estime un partisan de Pierre Maudet, qui ne souhaite pas voir son nom apparaître. Une assemblée générale extraordinaire ouverte à plusieurs centaines de membres est nécessaire. Elle vise à la fois à soutenir Pierre Maudet et à exprimer une défiance envers la présidence du parti.» Même si cet élu s’avoue «déçu» par le magistrat, il le soutient encore: «Si Pierre Maudet part, le PLR perdra son siège et ne survivra pas à une telle crise. Il doit donc rester.»

Au contraire, un camarade de parti, fatigué par les mensonges répétés du conseiller d’État et les révélations qui se succèdent, craint le pire. «La tenue d’une assemblée générale risque de conduire à une terrible division du PLR. Il se pourrait que la base, favorable à Pierre Maudet et dont la capacité de mobilisation est forte, vote son maintien. Il en est en tout cas convaincu. Cette situation pourrait conduire au départ du président du PLR, mais surtout à l’implosion du parti. La seule solution pour l’éviter, c’est que le responsable de la situation, soit Pierre Maudet, s’en aille.»

En attendant de connaître la suite de ce psychodrame politique, beaucoup confient être choqués par les histoires d’argent de Pierre Maudet découvertes par la direction du PLR (notre édition de ce mercredi). Pierre Maudet n’a pas versé de sa poche les 10 000 francs de contribution annuelle dus par un conseiller d’État au PLR. L’argent venait de son association de soutien et transitait sur le compte d’un membre qui établissait des bulletins de versement au nom de Pierre Maudet. De cette manière, le magistrat a pu personnellement économiser 50 000 francs.

Les avocats de Pierre Maudet, Mes Grégoire Mangeat et Fanny Margairaz, l’ont défendu ainsi hier dans nos colonnes: «Ces paiements ne concernent que la seule contribution de mandat, à l’exclusion des autres cotisations. Ils sont strictement conformes aux statuts de cette association de soutien.»

Une pratique pourtant surprenante aux yeux d’une personnalité politique genevoise: «Je n’ai jamais vu quelqu’un qui se substitue régulièrement à un élu pour payer les cotisations de celui-ci à son parti. Ce n’est pas interdit, mais c’est très étonnant. Il y a une anomalie quand le parti ignore finalement le véritable contributeur.»

Créé: 21.11.2018, 23h03

Articles en relation

Pierre Maudet ne payait pas lui-même sa cotisation au PLR

Psychodrame politique Moment de vérité pour Pierre Maudet? La direction du PLR a dévoilé au Comité directeur les dessous d’une association de soutien en faveur de l’élu. Plus...

L'UDC ouvre les candidatures pour remplacer Maudet

Crise Le comité directeur qualifie de probable une élection partielle au Conseil d'Etat et de possible en Ville de Genève. Plus...

L’étau PLR se resserre sur Pierre Maudet

Politique Faut-il demander à l’élu de renoncer à son mandat? Députés et comité directeur vont en débattre. Dick Marty tranche dans le vif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.