Le PLR lancera une motion pour punir sévèrement les dealers

DrogueChristian Lüscher déposera un texte aux Chambres fédérales pour serrer la vis aux dealers, mêmes aux petits vendeurs de rue. Interview du vice-président du Parti libéral-radical.

Christian Lüscher, conseiller national genevois et vice-président du PLR.

Christian Lüscher, conseiller national genevois et vice-président du PLR. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des peines significatives et dissuasives devraient être infligées aux dealers de drogue. Et sans tenir compte de la quantité de cocaïne ou d'autres substances qu'ils manipulent. C'est l'exigence lancée ce matin par le Parti libéral-radical (PLR), par la voix des conseillers d'Etat Jacqueline de Quattro (VD) et Pierre Maudet (GE).

Pour ce faire, le conseiller national et vice-président du parti Christian Lüscher va déposer une motion à la session d'hiver des Chambres fédérales.

24 heures:- Pourquoi voulez-vous particulièrement serrer la vis aux dealers?

Christian Lüscher: Le trafic de drogue constitue une criminalité permanente et récurrente dans certaines villes de Suisse. Les personnes qui le commettent sont presque toujours les mêmes. Elles sont souvent arrêtées quelques heures et ressortent ensuite libre. La population ressent cela comme injuste. L'intention est de renforcer l'arsenal pénal pour éviter l'impunité.

24 heures:- Ne plus tenir compte des quantités reviendrait à considérer que tous les cas sont graves. N'est-ce pas oublier la proportionnalité?

Non, ce n'est pas une question de proportionnalité. Les trafiquants de drogue connaissent la loi aussi bien que vous et moi, parfois même mieux! Ils font en sorte de ne pas prendre trop de risque en n'ayant que de petites quantités sur eux.

Mais quelles que soient les quantités, l'intensité criminelle est la même. La volonté de violer la loi est identique. Une peine est toujours fixée en fonction de plusieurs critères. La volonté de violer la loi, le mobile et les antécédents rentrent aussi en ligne de compte.

24 heures:- Pourquoi fixer des peines plancher spécialement pour le trafic de drogue?

C'est un domaine dans lequel il y a actuellement énormément d'infractions commises. On parle d'un chiffre d'affaires de plus de 500 millions de francs par année. Dans d'autres infractions, il existe déjà des peines plancher. Le meurtre est puni de cinq ans de prison au minimum. L'assassinat c'est dix ans, le viol est également réprimé par un minimum.

24 heures:- A combien de jours de prison un juge devrait-il condamner un dealer de cocaïne?

Cette réflexion sera menée à la commission des affaires juridiques du Conseil national. A ce stade, c'est un message lancé aux juges pour que ces infractions soient plus sévèrement réprimées. La condamnation des trafiquants connait trop de disparités entre les cantons.

Ce n'est pas un secret que certains gros trafiquants passent plus volontiers la douane à Genève qu'à Zurich parce qu'ils risquent une condamnation moindre. Mais le PLR tient évidemment à ce que les juges puissent continuer à exercer leur pouvoir d'appréciation à l'intérieur de la fourchette fixée par le législateur.

Créé: 26.10.2012, 16h06

Articles en relation

Pour des procédures accélérées contre la petite délinquance

Sécurité Le PLR veut se profiler sur la sécurité. Il a réclamé vendredi à Berne plusieurs mesures: tour de vis contre les dealers, renforcement des effectifs de police, procédures plus efficaces et simplifiées. Plus...

Les villes suisses toujours au hit-parade de la consommation de cocaïne

Etude Selon une étude internationale, les villes suisses arrivent toujours en tête de la consommation de cocaïne en Europe.Et la quantité de drogue est deux à quatre fois plus élevée lors de festivals de musique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.