Le PLR salue l'engagement de Didier Burkhalter

SuisseÀ l'occasion de l'assemblée des délégués, la présidente du parti a remercié le conseiller fédéral pour son implication à Berne.

Selon Petra Gössi,  Didier Burkhalter «a placé la barre très haut pour son successeur» (Samedi 24 juin 2017).

Selon Petra Gössi, Didier Burkhalter «a placé la barre très haut pour son successeur» (Samedi 24 juin 2017). Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La présidente du PLR Petra Gössi a remercié Didier Burkhalter pour son «engagement incommensurable» au Conseil fédéral. «Il a placé la barre très haut pour son successeur», a-t-elle déclaré samedi devant les délégués du parti réunis à Granges (SO).

Hommage de Petra Gössi

Didier Burkhalter «a toujours défendu les intérêts publics plutôt que des intérêts particuliers». Il s'est battu pour une politique orientée vers des solutions, a encore déclaré la présidente du PLR.

Le conseiller fédéral n'était pas présent à Granges. Le parti lui rendra officiellement hommage lors d'une prochaine assemblée des délégués.

Concernant sa succession, Petra Gössi a prévenu les autres partis: «Nous ne nous laisserons pas dicter quel profil notre ou nos candidats doivent avoir». Le siège doit revenir à la Suisse latine, a-t-elle ajouté.

Réforme des retraites

La réforme des retraites a constitué le point fort de l'assemblée des délégués du PLR samedi à Granges (SO). Ils recommandent clairement le «non». La présidente du parti a aussi remercié Didier Burkhalter pour son «incommensurable engagement».

Par 256 voix contre 5 et 4 abstentions, les délégués du PLR réunis samedi à Granges (SO) ont clairement rejeté le projet qui est soumis à votation le 24 septembre. Il ne résout aucun problème, est injuste, met en péril les assurances sociales et reporte l'endettement sur les générations futures.

Le système de prévoyance vieillesse doit faire face à de nombreux défis, a souligné le conseiller national tessinois Ignazio Cassis. La durée de vie augmente, on assiste à une flexibilisation de la durée du travail et dans le même temps les marchés financiers ne permettent plus d'obtenir des rendements des placements financiers aussi élevés.

Endettement supplémentaire

Les recettes de la prévoyance vieillesse ont certes été augmentées. Mais avec la réforme soumise au peuple le 24 septembre, on va faire croître encore plus les dépenses, ce qui va provoquer un endettement supplémentaire de plusieurs milliards de francs dans les prochaines décennies.

Les 70 francs supplémentaires prévus dans la réforme sont une politique de l'arrosoir que le PLR refuse. Les libéraux-radicaux ne disent pas «non» à une réforme, ils disent «non» à la réforme soumise au peuple le 24 septembre, a souligné le Tessinois.

«Plan B» du PLR

Le PLR a «un plan B», a indiqué la conseillère nationale zurichoise Regine Sauter. Il faut procéder à une réforme par «petits paquets» en séparant AVS et LPP.

Pour l'AVS, il faut notamment fixer l'âge de la retraite à 65 ans pour les femmes et les hommes et assurer un financement supplémentaire avec une hausse de 0,6% de la TVA. Pour la LPP, une baisse du taux de conversion est nécessaire avec une compensation pour maintenir le niveau des rentes, a expliqué la conseillère nationale.

Solution durable

Ce plan B est une mesure d'urgence. Il faudra ensuite procéder à d'autres réformes. Une solution durable est nécessaire pour ne pas mettre en péril le système, a encore déclaré Regine Sauter.

«Nous devons nous engager de toutes nos forces contre ce projet de réforme», a déclaré la présidente du parti Petra Gössi en ouvrant l'assemblée. Il ne résout aucun problème. Il est «injuste» pour les jeunes, les femmes et les retraités. La Prévoyance vieillesse 2020 reporte les dettes sur les générations futures, a encore souligné la présidente.

Sécurité alimentaire

La conférence des présidents de parti, qui s'est réunie vendredi soir à Granges, recommande par 28 voix contre 2 d'approuver l'arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire. Cet objet est aussi soumis au peuple le 24 septembre.

Présent vendredi à Granges, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a défendu ce projet lors de son discours devant les délégués. Cet arrêté constitue un progrès pour la politique agricole et assure l'approvisionnement du pays, avec en plus une production adaptée aux conditions locales et une protection des terres agricoles.

(ats/nxp)

Créé: 24.06.2017, 15h07

Articles en relation

La presse peint un tableau contrasté de Burkhalter

Suisse La presse suisse loue le travail d'équipe du conseiller fédéral mais aussi son manque de charisme et l'impasse des relations avec l'UE. Plus...

Le Tessin veut son conseiller fédéral

Suisse Le canton italophone aimerait que l'on pense à lui en vue de la succession du PLR Didier Burkhalter. Plus...

Didier Burkhalter démissionne

Conseil fédéral Le ministre libéral-radical neuchâtelois, dit «avoir besoin d'écrire une nouvelle page dans sa vie». Il quittera le Conseil fédéral le 31 octobre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.