Le PLR Vaud part seul au combat

Fédérales 2019 Réunis en congrès extraordinaire, les libéraux-radicaux ont décidé qu'ils ne concluront pas d'alliance de droite pour les élections de cet automne.

Isabelle Moret et Laurent Wehrli (photo), Olivier Feller, ou encore Frédéric Borloz se trouvent sur les listes du parti.

Isabelle Moret et Laurent Wehrli (photo), Olivier Feller, ou encore Frédéric Borloz se trouvent sur les listes du parti. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le PLR Vaud ne conclura pas d'apparentement de droite pour les élections fédérales d'octobre. Réuni mercredi soir en congrès extraordinaire à Bussigny (VD), ses membres ont décidé de partir seuls. Un cavalier seul qui avait réussi aux libéraux-radicaux il y a quatre ans puisqu'ils avaient décroché un siège supplémentaire.

Aucune alliance

Les délégués du PLR Vaud ont validé la stratégie proposée par le Comité directeur du parti: dans le cadre des élections au Conseil national de cet automne, et du premier tour au Conseil des États, le PLR Vaud ne fera aucun apparentement ou alliance, a-t-il annoncé dans un communiqué.

S'agissant du Conseil national, le PLR Vaud présentera trois listes de 19 noms chacune (Innovation, jeunes et principale). Sur cette dernière se trouvent quatre des cinq sortants, à savoir Isabelle Moret, Laurent Wehrli, Olivier Feller et Frédéric Borloz. Fathi Derder a fait le choix de ne pas se représenter.

Parmi les autres candidats de cette liste figurent la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro ou l'ancien syndic d'Yverdon-les-Bains et président du Grand Conseil Rémy Jaquier. Si la première était élue, elle quitterait le gouvernement vaudois. Sur les 57 personnalités se trouvant sur les trois listes, 22 sont des femmes.

Un siège à prendre

En 2015, les libéraux-radicaux vaudois avaient obtenu cinq fauteuils sur les dix-huit attribués au canton. Mais cette année, Vaud dispose d'un siège supplémentaire sous la Coupole fédérale en raison de sa démographie. Un siège que le PLR Vaud, comme tous les autres partis, espère conquérir.

Pour le Conseil des Etats, le PLR présente le sortant Olivier Français. L'UDC a de son côté annoncé lancer deux candidats dans la course. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2019, 23h02

Articles en relation

Genève n'exploite plus son système d'e-voting

Fédérales 2019 Prévu pour 2020, l'abandon du système de vote électronique genevois CHVote a été avancé à mercredi en raison de délais d'autorisation trop serrés. Plus...

Elections fédérales: les écologistes se profilent

Suisse Selon les intentions de vote actuelles, les Verts pourraient pour la première fois de leur histoire réaliser un score supérieur à 10 pour cent, lors des élections fédérales. Plus...

Le canton de Berne avec un siège en moins

Elections fédérales Les places au Conseil national seront d'autant plus disputées dans le canton de Berne que le nombre de sièges passera de 25 à 24. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.