Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La police pourra en savoir plus grâce à l'ADN

Pour l’heure, la police n’a le droit de déduire que le sexe d’un suspect à partir des traces d’ADN prélevées sur une scène de crime en cas de non-correspondance avec les profils enregistrés dans la base de données nationale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.