La police serre la vis au transport de bétail

Canton d'UriPlusieurs transporteurs de bétail se plaignent de ne plus pouvoir sortir de l'A2 pour éviter les bouchons du Gothard. La colère gronde chez les éleveurs et les paysans.

Durant l'été, les alpages tessinois se peuplent de troupeaux alémaniques.

Durant l'été, les alpages tessinois se peuplent de troupeaux alémaniques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De nombreux troupeaux alémaniques ont l'habitude de passer l'été sur les alpages tessinoiss. On parle de près de 1500 vaches qui doivent affronter plus de trois heures de route sur l'A2 mais ce trajet se transforme cette année en chemin de croix, comme l'explique le Blick dans son édition du 25 juin 2018.

Pour éviter les embouteillages devant le tunnel du Gothard, les transporteurs avaient jusqu'à présent l'habitude de quitter l'A2 à hauteur de Wassen (UR) pour prendre la route cantonale et rejoindre l'autoroute à Göschenen. Mais la police cantonale uranaise applique dorénavant aussi au transport de bétail l'interdiction de circulation de poids-lourds sur ce tronçon.

Pas plus de quatre heures

Plusieurs transporteurs se sont ainsi vu interdire de rentrer sur l'autoroute à Göschenen et ont dû faire demi-tour à Wassen. «Nous avons été bloqués durant 45 minutes dans les bouchons, les bêtes étaient complètement stressées», s'est ému le chauffeur Attila Ernst.

Interpellé sur le sort des vaches soumises à un soleil brûlant, un des policiers lui a répondu que ce n'était pas son problème. La colère gronde chez les paysans. «On ne peut pas transporter une vache laitière plus de quatre heures, sinon elle tombe malade et nous ne pouvons plus rien en tirer», explique Brunella Ribeiro qui exploite un alpage à Fusio (TI).

Le fromage d'alpage tessinois menacé?

Elle en appelle à la fibre paysanne des Uranais. «Ce sont eux-mêmes des montagnards, qui n'ont rien à voir avec des Zurichois qui vivent dans une grande ville. Ils devraient savoir ce que signifie une économie alpestre traditionnelle.» Pour son collègue Giorgio Dazio, c'est très simple: sans les vaches alémaniques, il n'y a plus de fromage d'alpage tessinois.

La police cantonale uranaise rappelle que la route depuis Erstfeld est interdite aux poids-lourds et que la loi suisse sur la circulation ne prévoit aucune exception pour le transport de bétail. Quant à l'A2, le trafic y est la plupart du temps fluide, sauf à l'approche du week-end, des vacances et des jours fériés.

Comme le précise son porte-parole Gustav Planzer, la loi sur la protection des animaux exige des transporteurs qu'ils respectent toutes les dispositions légales. Toutefois, en cas d'urgence et si le bien-être des animaux devait être «considérablement compromis», les forces de l'ordre pourraient faire une exception.

Mieux organiser le transport

Selon le vétérinaire cantonal Andreas Ewy, les transports d'animaux doivent être organisés pour qu'ils évitent les bouchons et le soleil intense. «Idéalement, il faudrait rouler du lundi au vendredi et lorsqu'il y a des nuages.» Si ce n'est pas le cas, la police peut alors proposer une alternative mais il faut payer un dédommagement.

Des recommandations irréalisables, selon Attila Ernst. «Je dois préparer une douzaine de transports d'ici à l'été, c'est une période avec de nombreux jours fériés et donc les salariés prennent des ponts et les camions sont déjà nombreux sur les routes. Comment savoir quand le soleil brille et quand la route est bloquée?» se lamente-t-il.

Créé: 25.06.2018, 11h31

Articles en relation

Condamnée pour cruauté envers les animaux

Hefenhofen (TG) Une proche de l'éleveur de Hefenhofen (TG), qui avait maltraité ses chevaux, n'a pas assez nourri cinq bêtes. Plus...

Bétail: la vidéo choc contraint à une nouvelle loi

Australie Canberra annonce ce jeudi des mesures pour encadrer les conditions dans lesquelles est exporté le bétail vivant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.