Les polices mettront en réseau leurs informations

SuisseLe parlement veut que les bases de données des forces de l'ordre soient partagées entre tous les cantons.

Accéder aux données relatives à un suspect enregistrées dans un autre canton est une démarche fastidieuse et chronophage.

Accéder aux données relatives à un suspect enregistrées dans un autre canton est une démarche fastidieuse et chronophage. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'échange de données de police au niveau national doit être amélioré. Le Conseil des Etats a tacitement soutenu lundi une motion en ce sens du National.

Dans son texte, l'ancienne députée Corina Eichenberger (PLR/AG) demande la mise en place d'une base de données centralisée nationale ou d'une plateforme reliant les bases de données de police cantonales existantes. Une mise en réseau nécessaire aux yeux des sénateurs.

Actuellement, les bases de données des autorités de police et de poursuite pénale, ainsi que des services des migrations, ne sont pas suffisamment reliées. Les policiers peuvent accéder aux données relatives à un suspect enregistrées dans un autre canton, mais la démarche est fastidieuse et chronophage.

La Suisse doit être considérée dans sa globalité sur le plan de la criminalité, exige l'Argovienne. Les systèmes informatiques de la Confédération et des cantons doivent être interconnectés. La conférence des directeurs cantonaux de justice et police et le Conseil fédéral sont également d'avis qu'il y a lieu d'agir. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2019, 18h55

Articles en relation

Il harcèle la police plus de 5000 fois en un mois

France Un récidiviste a bombardé plusieurs commissariats en France avec 5300 appels téléphoniques entre fin octobre et fin novembre. Plus...

Confiance malgré tout au commandant de la police

Cartel dans les Grisons Malgré les critiques de la commission d'enquête dans l'affaire du cartel de la construction, le gouvernement grison continue de travailler avec le chef de la police. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.