Freysinger aux prises avec une nouvelle affaire Cleusix

Le ministre de la Formation a nommé son ancien chef de service comme professeur à Saint-Maurice. La colère gronde.

Oskar Freysinger allume une nouvelle polémique en imposant le très contesté Jean-Marie Cleusix au corps enseignant du collège de Saint-Maurice.

Oskar Freysinger allume une nouvelle polémique en imposant le très contesté Jean-Marie Cleusix au corps enseignant du collège de Saint-Maurice. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Oskar Freysinger persiste et signe. Malgré les protestations des enseignants, de leurs associations et de trois partis politiques, le chef du Département valaisan de la formation et de la sécurité a confirmé le reclassement de Jean-Marie Cleusix dans l’enseignement. Selon le communiqué diffusé lundi soir après une rencontre avec les syndicats, l’ancien chef du Service de l’enseignement «a été nommé professeur du secondaire II. Il subit donc une diminution de son revenu.»

Vendredi passé, Le Nouvelliste a annoncé l’arrivée du très controversé haut fonctionnaire au lycée-collège de l’Abbaye à Saint-Maurice. Le quotidien s’est fait l’écho des remous provoqués parmi le corps enseignant par cette nomination surprise annoncée jeudi, jour de la rentrée. Certains professeurs ont appris à cette occasion qu’ils devraient reprendre des heures d’histoire pour céder des périodes de philosophie au nouveau venu.

«Au mépris de la formation»

Une lettre a d’ailleurs été envoyée au rectorat du vénérable établissement et à Oskar Freysinger. Publiée par Le Matin, elle effleure pudiquement «les polémiques liées à cette personnalité». La lettre insiste surtout sur le «profond bouleversement de l’organisation de notre année scolaire, au mépris du sérieux avec lequel les professeurs (…) préparent leur année, et surtout au mépris de la formation et du bien-être des étudiants».

Dans son communiqué, Oskar Freysinger justifie sa décision par un accord passé entre le département et Jean-Marie Cleusix au moment de sa démission pour raisons de santé, le 27 juillet dernier. «Soucieux des finances de l’Etat et de l’école valaisanne», le conseiller d’Etat UDC estime que cette solution évite au Canton le risque de devoir attendre la fin du délai de maladie de 405 jours et une procédure judiciaire coûteuse et incertaine.

«Spirale infernale»

Ces explications suscitent les ricanements de Gaël Bourgeois, président du Parti socialiste du Valais romand. «Un groupe de travail a été chargé d’enquêter sur les activités de M. Cleusix, sur qui pèsent des accusations d’incompétence. Dans ces conditions, on attend d’un conseiller d’Etat qu’il tranche, et non pas qu’il se dépêche de replacer cette personne.»

Le PDC et le PLR sont à l’unisson. René Constantin, président des libéraux-radicaux du Valais, estime ainsi que le ministre UDC a pris une mauvaise décision. «M. Cleusix se trouve pris dans une spirale infernale face à ses anciens subordonnés que sont les professeurs et face aux élèves.» Pour René Constantin, Oskar Freysinger n’a pas bien évalué les dommages collatéraux. «Il aurait pu placer son ancien chef de service ailleurs dans son département, jusqu’à ce que la lumière soit faite sur les circonstances de sa démission.»

Accord

L’Association valaisanne des professeurs du secondaire II prend acte de la décision d’Oskar Freysinger. Elle observe avec satisfaction qu’un accord est intervenu avec le corps enseignant de Saint-Maurice.

Jean-Marie Cleusix, 58 ans, a été mis en cause dès 2014 pour n’avoir pas payé l’intégralité des impôts qu’il devait à sa Commune de Leytron. Dans le cadre de cette affaire, il avait envoyé une de ses secrétaires pour enregistrer une conférence de presse des autorités communales. Un blâme lui a été infligé par le Conseil d’Etat en 2015 et il a fini par régler sa situation fiscale. (24 heures)

Créé: 22.08.2016, 20h46

Articles en relation

Jean-Marie Cleusix quitte ses fonctions

Valais Le chef du Service de l'enseignement démissionne pour raisons de santé. Il avait défrayé la chronique pour ses démêlés avec le fisc de Leytron. Plus...

Jean-Marie Cleusix rembourse l'Etat du Valais

Valais Le chef de service a rétrocédé plus de 62'000 francs d'impôts qui lui avaient été rétrocédés. Plus...

Le blâme infligé à Cleusix ne calmera pas les critiques

Valais Des députés estiment que le Conseil d’Etat a mal géré l’affaire fiscale impliquant le chef du Service cantonal de l’enseignement. Plus...

Nouveau scandale fiscal en Valais

Révélations Après avoir épongé une ardoise du chef des écoles Jean-Marie Cleusix, le Service des contributions valaisan a récidivé avec Ignace Rey, ex-haut fonctionnaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...