Les taxes sur les billets d’avion sont reportées

SuisseLa loi sur le CO2 ne passera pas en décembre devant le Conseil national. La hausse de l’essence est aussi reportée.

«Il ne fallait pas trop charger le bateau. Nous savons qu’un référendum sera lancé.» Roger Nordmann, chef du
groupe socialiste aux Chambres.

«Il ne fallait pas trop charger le bateau. Nous savons qu’un référendum sera lancé.» Roger Nordmann, chef du groupe socialiste aux Chambres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a pas le feu au lac. Alors que le groupe d’activistes Extinction Rebellion joue dans le catastrophisme en annonçant la fin de la planète dans quelques années, le Conseil national poursuit ses travaux sur un rythme de sénateur. Contrairement à ce qui était annoncé, la modification de la loi sur le CO2 ne sera pas votée en décembre. Et pour cause: elle ne figure pas dans le programme de la session qui a été dévoilé il y a quelques jours. Cela signifie que la hausse des billets d’avion et le renchérissement de l’essence seront avalisés par le parlement au plus tôt en 2020.

Faut-il voir dans ce report un complot des forces conservatrices qui freinent des quatre fers la vague verte et «l’hystérie climatique»? Pas vraiment. Si on en croit Roger Nordmann, chef du groupe socialiste aux Chambres et président de la Commission de l’environnement, de l’aménagement, du territoire et de l’énergie (Ceate) du National, les raisons en sont plus prosaïques. «C’est une question de timing. Nous allons recevoir les rapports ce mercredi. La Commission de l’environnement se réunit lundi et mardi prochains. Nous ne sommes pas sûrs de terminer les travaux. Et si c’était le cas, il faudrait préparer en plusieurs langues les documents pour la session. Il y avait donc un risque important d’erreurs. Voilà pourquoi la majorité de la Ceate a décidé de reporter l’objet en 2020.»

Roger Nordmann regrette ce report mais dément qu’il soit dû à un blocage politique. Il assure que la version du Conseil national de la loi sur le CO2 sera très proche de celle votée par le Conseil des États en septembre. Ce dernier a approuvé plusieurs mesures pour réduire les émissions de CO2 de 50% d’ici à 2030. Les États veulent une taxe sur les billets d’avion de 30 à 120 francs, une hausse du prix de l’essence jusqu’à 12 centimes, des normes plus sévères pour les voitures et les camions, et des bâtiments moins gourmands en énergies fossiles. Un fonds climatique aidera à l’assainissement des bâtiments. En 2030, au moins 60% de la réduction de CO2 devra être réalisée en Suisse.

Voilà pour la forme, mais qu’en est-il du contenu? Après la vague verte aux élections fédérales, n’y a-t-il pas eu la tentation chez la gauche écologiste de pousser plus fort afin de prendre des mesures encore plus drastiques? «Non, répond Roger Nordmann. Il ne fallait pas trop charger le bateau. Nous savons qu’un référendum sera lancé contre cette loi. Nous ne voulons pas commettre la même erreur qui a été faite sur la 3e réforme fiscale des entreprises.» Le Vaudois fait allusion à la défaite cinglante de la droite sur la RIE III. Les partis bourgeois, l’UDC en tête, avaient été grisés par leur victoire globale aux élections fédérales de 2015. Ils avaient chargé le bateau de la réforme et perdu magistralement suite au référendum de la gauche.

Créé: 19.11.2019, 21h21

Articles en relation

Taxer l’avion, l’idée qui divise les partis

Forts en thème (1/4) Faut-il des taxes pour réduire notre empreinte carbone? L’idée ne séduit pas tous les candidats vaudois aux États. Plus...

Avec la vague écolo, les Verts veulent taxer les pollueurs

Élections fédérales 2019 Les Verts prévoient des taxes sur l’essence et le kérosène. Mais ils sont aussi prêts à les négocier contre des interdictions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.