«L'essentiel est que tous les pays signent un accord global»

Réchauffement climatiqueLa conseillère fédérale Doris Leuthard militera pour que chaque Etat approuve un accord global à la Conférence de Paris (COP21). Les efforts concrets viendront ensuite.

Doris Leuthard, ministre en charge du DETEC (Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et des communications) se rendra à Paris le 7 décembre.

Doris Leuthard, ministre en charge du DETEC (Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et des communications) se rendra à Paris le 7 décembre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse participera dès lundi à la Conférence de Paris sur le climat (COP21), qui réunira quelque 195 pays pour tenter de trouver un accord pour freiner le réchauffement climatique. La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, s'y rendra lundi pour l'ouverture. La conseillère fédérale Doris Leuthard s'y rendra les 7 et 8 décembre pour participer aux négociations et à la rencontre ministérielle. La délégation suisse comprendra une vingtaine de personnes. La ministre présentait ce matin à Berne les enjeux de la COP21 et les positions de la Suisse. Questions.

La Suisse réclame un accord contraignant pour les Etats, mais une grande liberté va être laissée aux pays et les objectifs nationaux ne suffiront pas à atteindre le but voulu. N’est-ce pas contradictoire?
Le plus important, c’est que tous les pays soient intégrés dans un accord, y compris les grands émetteurs de gaz à effet de serre. Ensuite, on pourra admettre de la souplesse sur les objectifs nationaux qui seront mis en œuvre par chaque Etat. C’est une approche pragmatique. Nous ne pourrons pas arrêter tous les objectifs à Paris pour contenir le réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius d’ici à 2100. Un processus dynamique mènera ensuite chaque pays à prendre les mesures nécessaires et c'est dans la durée que les buts pourront être atteints. La Suisse ne peut pas régler à elle seule le problème du climat, qui est mondial. L'effort doit être collectif mais nous pouvons y apporter une contribution.

La menace terroriste met-elle en danger la Conférence?
Non, ce serait même plutôt le contraire, car la volonté des politiques de ne pas se laisser influencer par la menace terroriste est forte. Les chefs d’Etat viennent à Paris avec l’ambition de trouver un accord sur le climat. Il a une volonté d’aller de l’avant. La situation sécuritaire aura peut-être un impact sur certaines manifestations publiques, mais pas sur les travaux de la COP21.

La Suisse s’engage à réduire de moitié ses émissions d’ici à 2030, avec 20% de cet effort qui sera fourni en finançant des projets à l’étranger. Ne peut-elle pas en faire davantage?
Oui, mais toutes les ambitions doivent se traduire par des projets concrets et pour cela il faut des majorités politiques. Nous avons essayé d’en faire davantage, notamment en introduisant des mesures supplémentaires dans le domaine des transports, qui est le plus grand émetteur de CO2. Mais le projet de taxe sur le CO2 a été refusé par le Parlement, il sera difficile de revenir là-dessus. Mais je fonde de grands espoirs sur le développement technique des véhicules et l’évolution des normes. L’assainissement des bâtiments, qui est un pilier important de notre stratégie énergétique, a encore beaucoup de potentiel. La proposition du Conseil fédéral tient compte des coûts et fait la part des choses.

Le virage énergétique de la Suisse (Stratégie 2050) n’est pas encore entériné au Parlement. Il pourrait être très affaibli par la majorité de droite renforcée aux récentes élections. Une crainte?
La question est de savoir si la Suisse peut continuer longtemps à consommer des énergies fossiles avec une augmentation de la population, des transports et de la consommation. Si on abandonnait la stratégie énergétique 2050, alors l’indépendance du pays baisserait. Nous serions dépendants des énergies fossiles venant de l’étranger. Je crois que le nouveau Parlement verra cet enjeu à long terme et se rangera à cet avis. Je m’attends à ce que certains articles soient peut-être affaiblis, mais je crois que ce virage est solide et je suis optimiste.

Créé: 26.11.2015, 13h19

Articles en relation

La conférence sur le climat et le réverbère

L'invité Christophe Reymond estime que le climat ne saurait se résoudre à la question des ours polaires dérivant sur la banquise. Plus...

Yverdon participe à la Conférence sur le climat

Environnement Trois événements sont coordonnés par l’Agenda 21 du chef-lieu nord-vaudois, prémices locaux aux états généraux qui se tiendront à Paris à la fin du mois. Plus...

Climat: la Suisse est faux bon élève

Environnement Le pays s’est engagé à diminuer de moitié ses émissions. Un objectif pas si ambitieux. Plus...

La COP21 avance, mais l'objectif des 2° n'y est pas

Climat Dernier round de négociation avant l’ouverture du Sommet pour le climat à Paris dans trois semaines. Un coup politique du G20 est espéré afin de ficeler un accord historique. Plus...

«Un réchauffement de 2°C dans le monde serait de 4°C en Suisse»

Climat Interview du négociateur en chef pour la Suisse à la COP21. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...