Passer au contenu principal

Le feu vert à Mühleberg énerve les antinucléaires

Au grand dam des antinucléaires, la centrale de Mühleberg a obtenu des autorités fédérales la permission de décéder de mort naturelle en 2019.

Au grand dam des antinucléaires, la centrale de Mühleberg a obtenu des autorités fédérales la permission de décéder de mort naturelle en 2019.
Au grand dam des antinucléaires, la centrale de Mühleberg a obtenu des autorités fédérales la permission de décéder de mort naturelle en 2019.
ALESSANDRO DELLA BELLA/KEYSTONE

Si tout va bien, la centrale nucléaire de Mühleberg pourra trépasser de mort naturelle. A savoir en 2019, année où les exploitants de BKW (les anciennes Forces Motrices Bernoises) ont décidé de tirer définitivement la prise. L’inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a en effet donné son feu vert mardi aux mesures de protection proposées par l’exploitant. Les antinucléaires sont verts de rage et crient au laxisme et à l’irresponsabilité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.