Une initiative anti-Billag échoue, l’autre souffre

Radio-TVSur les deux textes qui s’attaquent à la redevance, un seul reste en course, alors que les Suisses votent le 14 juin sur la perception de la taxe.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas facile de s’attaquer à Billag! L’une des deux initiatives populaires exigeant la surpression de la redevance radio-TV a échoué au stade de la récolte des signatures. Lancée en octobre 2013, elle n’a recueilli que 9536 paraphes. Dix fois moins que nécessaire.

L’autre texte demandant la fin du régime actuel s’en sort un peu mieux. En onze mois, elle a glané plus de 55'000 signatures, indique le Valaisan Philippe Nantermod, membre du comité. Le délai imparti pour atteindre le cap des 100'000 paraphes valables échoit le 11 décembre prochain. «Si on y arrive, ce sera par les poils», admet le député PLR. Les initiants – principalement de jeunes libéraux-radicaux et de jeunes UDC alémaniques – manquent de soutien pour parvenir à leurs fins.

Sur le fond, Philippe Nantermod estime que la perception des redevances de réception a fait son temps. Les progrès techniques permettraient aujourd’hui de «payer ce que l’on consomme». Radios et télévisions pourraient, estime-t-il, assurer leur propre financement par le biais d’abonnements divers et par la publicité. Sans que la qualité des programmes ait à en souffrir, selon lui.

Cette approche s’oppose frontalement à la loi sur la radio et la télévision, dont la révision, soumise au vote le 14 juin, qui généralise la taxe annuelle tout en abaissant son montant pour les ménages. «Notre initiative n’exclut pas une aide de la part des cantons qui le souhaiteraient», précise Philippe Nantermod. La Confédération, elle, se contenterait de mettre régulièrement aux enchères des concessions de diffusion.

Créé: 14.05.2015, 09h15

Articles en relation

Le magot de la redevance fait saliver les petits diffuseurs

Votation fédérale du 14 juin Les radios et télévisions régionales soutiennent la révision de loi. Pionnier du secteur, le Jurassien Pierre Steulet en détaille les enjeux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.