Passer au contenu principal

Le PDC suisse renonce au mariage hétérosexuel

Le parti accepte de ne plus définir le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. Il propose un contre-projet à sa propre initiative populaire.

Filippo Lombardi, sénateur PDC.
Filippo Lombardi, sénateur PDC.
Florian Cella

Le mariage est l’union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme.» Le Parti démocrate-chrétien (PDC) laisse tomber cette définition. C’est pourtant la première phrase de son initiative populaire «Contre la pénalisation fiscale des couples mariés». Le Conseil national avait rejeté ce texte en décembre, jugeant cette vision «passéiste, rétrograde». Ainsi formulé, l’article ne tient pas compte des couples vivant sous le régime du partenariat enregistré. Et ferme la porte à un éventuel «mariage pour tous», destiné aux couples de même sexe, qui pourrait exister un jour en Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.