Passer au contenu principal

Le peuple pourrait revoter sur les sanctions contre les chauffards

L’Association Stop aux abus de Via sicura lance un texte visant à supprimer la peine minimale en cas de délit de chauffard.

Le secrétaire de l’Association Stop aux abus de Via sicura, Pierre Contat, lors du lancement officiel de l’initiative «Stop aux excès de Via sicura» lundi à Savigny.
Le secrétaire de l’Association Stop aux abus de Via sicura, Pierre Contat, lors du lancement officiel de l’initiative «Stop aux excès de Via sicura» lundi à Savigny.
Keystone

L’Association Stop aux abus de Via sicura (ASAVS) a lancé officiellement lundi son initiative pour revenir sur le tour de vis adopté en 2012 contre les chauffards (lire ci-dessous). A l’époque, des faits divers avaient ému l’opinion publique et pratiquement seule l’UDC s’était opposée au projet aux Chambres. Mais depuis, le paquet a été critiqué à plusieurs reprises.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.