Philipp Müller optimiste pour l'avenir du pays

SuisseLe PLR continuera de s'engager en faveur des bilatérales, a souligné le président du parti devant les délégués réunis samedi à Schwyz.

Le PLR a pu à nouveau augmenter sa force électorale lors des dernières élections fédérales, s'est félicité Philipp Müller, son président sur le départ.

Le PLR a pu à nouveau augmenter sa force électorale lors des dernières élections fédérales, s'est félicité Philipp Müller, son président sur le départ. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du PLR Philipp Müller est optimiste pour l'avenir de la Suisse. Le pays est capable de relever les défis qui l'attendent. Le PLR s'engagera en faveur des bilatérales, a-t-il souligné devant les délégués réunis samedi à Schwyz.

Après 36 ans, le PLR a pu à nouveau augmenter sa force électorale lors des dernières élections fédérales, s'est félicité Philipp Müller. Il a remercié les membres du parti pour leur engagement. L'année 2015 a été un succès pour le PLR. «On peut à nouveau être fier d'être libéral-radical», a souligné le président du parti.

L'UE reste le plus grand défi

Des défis de taille attendent la Suisse. «Nous chercherons des solutions» en s'appuyant sur la liberté, la cohésion et l'innovation, a déclaré Philipp Müller.

Le parti va continuer à s'engager en faveur des bilatérales et combattre l'initiative dite de mise en oeuvre de l'UDC pour le renvoi des étrangers criminels. Ce texte met en danger le modèle suisse.

Le plus grand défi pour la Suisse sera d'assurer des relations solides avec l'Union européenne. Philipp Müller se montre optimiste, car «ce pays a toujours trouvé des solutions».

Johann Schneider-Ammann persuadé d'une solution

Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann est persuadé que la Suisse trouvera une solution dans ses relations avec l'Union européenne. L'UE est aussi très intéressée à trouver une bonne solution, a-t-il déclaré devant les délégués du PLR.

Le conseiller fédéral a eu vendredi une rencontre «entre quatre yeux» avec Jean-Claude Junker à Bruxelles. Il a rappelé à cette occasion la souveraineté de la Suisse qui n'est pas membre de l'UE et ne veut pas l'être.

L'UE «nous prend au sérieux» et elle est très intéressée à trouver une solution dans ses relations avec la Suisse, a souligné le ministre de l'économie.

S'exprimant sur la crise des réfugiés, le conseiller fédéral a rappelé que la Suisse est liée par des engagements humanitaires. Les personnes qui ont besoin de protection seront toujours accueillies, mais ceux qui ne viennent que pour des raisons économiques doivent laisser la place à ceux qui sont menacés. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2016, 12h04

Articles en relation

Philipp Müller va quitter la présidence du PLR

Politique L'Argovien a décidé de ne pas se représenter à la tête des libéraux-radicaux de Suisse. Plus...

Ragaillardi, le PLR veut reconquérir les villes

Les ambitions des partis (1/6) Première force politique, le PLR est face à un défi dans les zones urbaines. Surfera-t-il sur son succès des fédérales? Plus...

De Delamuraz à Parmelin, comme un air de revanche

Conseil fédéral S’il est élu au Conseil fédéral, l’agrarien marchera sur les pas des radicaux. Sa candidature a été sous-estimée comme l’a toujours été son parti. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...