Pink Cross porte plainte contre Vitus Huonder

PolémiqueL’évêque de Coire a cité lors d’une conférence en Allemagne des versets de la Bible condamnant à mort les homosexuels.

Vitus Huonder, en mars 2011.

Vitus Huonder, en mars 2011. Image: KEYSTONE/Arno Balzarini

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour les défenseurs des homosexuels, l’évêque du diocèse de Coire, Vitus Huonder, a dépassé la ligne rouge. Et ses explications ne suffisent pas. L’association Pink Cross va déposer aujourd’hui une plainte pénale auprès du Ministère public grison. L’évêque est visé en raison des propos qu’il a tenus il y a une dizaine de jours en Allemagne.

Connu pour ses positions conservatrices, Vitus Huonder s’en est pris aux homosexuels lors d’un forum de catholiques allemands à Fulda. Il a notamment repris un passage du Lévitique: «Quand un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux.»

Suite aux vives réactions qu’il a suscitées, Vitus Huonder a regretté lundi dernier que son exposé ait été mal compris et interprété comme méprisant à l’égard des homosexuels. «Ce n’était pas mon intention», a-t-il écrit. Pink Cross ne l’entend pas de cette oreille. La faîtière des organisations homosexuelles de Suisse va dénoncer l’évêque pour provocation publique au crime ou à la violence. Ce délit, inscrit à l’article 259 du Code pénal, est passible d’une peine privative de liberté pouvant aller jusqu’à 3 ans. L’Organisation suisse des lesbiennes s’est solidarisée avec l’action.

Respect, compassion et délicatesse

Pour Bastian Baumann, directeur de Pink Cross, Vitus Huonder comprend le passage qu’il a cité de manière littérale. En tant qu’évêque, il a une responsabilité puisqu’il peut être suivi par des fidèles. «Vitus Huonder ne s’est pas excusé, il a dit qu’on ne l’avait pas compris, poursuit-il. Il l’a fait pour se protéger, en voyant qu’il était allé trop loin.»

L’évêque va réagir la semaine prochaine. L’affaire sera aussi traitée lors de la prochaine assemblée de la Conférence des évêques suisses. Jusqu’à présent, celle-ci s’est bornée à rappeler que, selon l’enseignement du catéchisme, les actes homosexuels ne doivent en aucun cas être approuvés, mais les personnes homosexuelles doivent être accueillies avec respect, compassion et délicatesse.

Créé: 09.08.2015, 22h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.