Passer au contenu principal

Les profs de droit s’attaquent à l’initiative UDC

Un manifeste a déjà été signé par plus de 150 enseignants, qui défendent le principe de proportionnalité.

Andreas Auer, professeur de droit, à l'initiative de la pétition avec son confrère Tobias Jaag.
Andreas Auer, professeur de droit, à l'initiative de la pétition avec son confrère Tobias Jaag.
Michele Limina

Plus de 150 profs de droit ont signé un manifeste contre l’initiative UDC «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels», soumise au peuple le 28 février. Son intitulé: «La Suisse est un Etat de droit». L’action a été lancée par les enseignants Tobias Jaag et Andreas Auer. Ce qui dérange notamment les signataires, c’est l’automaticité prévue par l’UDC. «Il est inconcevable que les juges puissent encore s’appeler juges s’ils doivent fermer les yeux sur la particularité de chaque cas et fonctionner comme des ordinateurs», souligne ainsi Andreas Auer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.