Passer au contenu principal

Le Tessin veut une clause de sauvegarde régionale

La délégation tessinoise propose une limitation de l’immigration adaptée aux besoins locaux.

Le conseiller d’Etat Christian Vitta (debout) défend la cause du Tessin au côté de Norman Gobbi, président du Conseil d’Etat (à dr.), et de Michael Ambühl, directeur de la NECOM.
Le conseiller d’Etat Christian Vitta (debout) défend la cause du Tessin au côté de Norman Gobbi, président du Conseil d’Etat (à dr.), et de Michael Ambühl, directeur de la NECOM.
Keystone

Après le Conseil fédéral vendredi, au tour de la délégation tessinoise de présenter, lundi à Berne, ses solutions pour l’application de l’initiative «Contre l’immigration de masse». Aux yeux des membres du Conseil d’Etat du Tessin, des mesures spécifiques aux régions et aux secteurs économiques seraient plus efficaces qu’une application homogène, à l’instar de la clause de sauvegarde unilatérale préconisée par le Conseil fédéral.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.