«Les Vaudois et les Genevois n'ont pas fait preuve de cohésion nationale»

Votation sur le GothardFer de lance du oui au Gothard en Suisse romande, le conseiller aux Etats Olivier Français analyse les conséquences du refus de l'arc lémanique

«J'attends surtout de mes collègues romands qui se sont opposés au Gothard en invoquant la défense des intérêts de la région qu'ils prennent leurs responsabilités et s'engagent maintenant clairement en faveur de ces projets routiers. »

«J'attends surtout de mes collègues romands qui se sont opposés au Gothard en invoquant la défense des intérêts de la région qu'ils prennent leurs responsabilités et s'engagent maintenant clairement en faveur de ces projets routiers. » Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le conseiller aux Etats vaudois Olivier Français (PLR) est l'un des rares politiciens romands qui s'est clairement engagé en faveur du second tube routier au Gothard. Il a d'ailleurs été qualifié de «porteur du oui» par certains journalistes au cours de la campagne. Au lendemain de la victoire du projet du Conseil fédéral, il analyse les conséquences du vote en Suisse romande, en particulier de la position singulière de Vaud et Genève, seuls cantons à avoir rejeté le second tunnel.

Comment expliquez-vous cette opposition de Vaud et Genève?
Pour moi, deux raisons ont joué. D'abord, les Vaudois et les Genevois ont été sensibles à l'argument des opposants selon lequel l'argent investi au Gothard allait manquer pour d'autres projets, en particulier en Suisse romande. Dimanche encore, mon collègue Robert Cramer (Verts/GE) parlait d'une perte de 3 milliards de francs, ce qui est faux puisque la différence entre les deux variantes n'est que de 800 millions.

Et quelle est la seconde raison?
L'arc lémanique est très loin du Gothard. J'ai été frappé de constater durant cette campagne que beaucoup de Romands n'ont jamais emprunté le Gothard. Il faut bien admettre que les Vaudois et les Genevois, même s'ils ont rejeté le projet à une faible majorité, n'ont pas fait preuve de cohésion nationale.

L'arc jurassien n'a pas fait beaucoup mieux, en acceptant le Gothard du bout des lèvres...
A Neuchâtel, il est clair que l'objet principal était le projet de RER Mobilité 2030. Le réflexe du manque d'argent a pu jouer, même si c'est un mauvais réflexe en l’occurrence puisque Mobilité 2030 devrait être financé par un fonds d'infrastructures différent.

Mais ces craintes des Romands sont-elles vraiment infondées
Doris Leuthard a donné des assurances très fermes. Et le FORTA (Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération, ndlr) dont nous allons débattre le 16 mars au Parlement prévoit très clairement le calendrier et le financement des projets, parmi lesquels figure le tronçon autoroutier Lausanne-Morges qui a critallisé les oppositions dans le canton de Vaud.

Craignez-vous que le vote valdo-genevois ait une influence négative sur ce débat à Berne?
On ne peut en tout cas pas exclure des mouvements d'humeur de certains politiciens alémaniques. J’attends surtout de mes collègues romands qui se sont opposés au Gothard en invoquant les intérêts de la région qu’ils prennent leurs responsabilités et s’engagent maintenant clairement en faveur de ces projets routiers. Ce qui n'a pas toujours été le cas jusqu'à présent... Le FORTA est un projet complexe et cohérent qui exigence aussi une attitude cohérente des politiques.

On ne vous sent pas très inquiet...
Le passage du Zurichois Moritz Leuenberger au DETEC a montré à quel point un Ministre des transports peut favoriser sa région. Doris Leuthard n'a pas joué cette carte-là et elle a consenti un immense effort en faveur des parties du pays qui avaient été délaissées par son prédécesseur, en particulier de nos régions. Mme Leuthard n'est pas éternelle et, on le voit, un changement de ministre peut avoir de lourdes conséquences.

Créé: 29.02.2016, 13h01

Articles en relation

Le percement d’un second tube routier au Gothard remporte un oui massif

Transport à travers les Alpes Les Suisses acceptent à 57% le doublement du tunnel. Seuls les Vaudois et les Genevois se sont prononcés contre le projet. Plus...

Le Tessin pousse un soupir de soulagement après le vote sur le Gothard

Transport à travers les Alpes Seules les communes du sud du canton se sont exprimées contre le second tunnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.