Passer au contenu principal

A Pâques, restez à la maison pour fuir le virus

En Suisse, les recommandations se multiplient pour éviter les déplacements inutiles en cette proche période de vacances de Pâques.

Coronavirus: l'implication des polices cantonales.

Le respect des règles face à la pandémie de coronavirus est d'une importance vitale, «même quand il fait grand beau». Le président de la conférence des commandants des polices cantonales a exhorté jeudi les Suisses à rester chez eux pendant les vacances de Pâques.

Il faut éviter tout voyage inutile, a déclaré Stefan Blättler devant la presse à Berne. Ce n'est notamment pas le moment de vouloir profiter du Tessin et de ses charmes, a-t-il ajouté, transmettant un appel de son collègue tessinois.

Evitez le Valais, les Grisons ou l'Oberland

Cela vaut aussi pour les autres destinations de vacances, comme le Valais, les Grisons ou l'Oberland bernois. Il faut éviter de surcharger les infrastructures, notamment hospitalières, qui touchent déjà à leurs limites, a-t-il expliqué.

Stefan Blättler s'est notamment adressé aux jeunes et aux jeunes adultes. Il a dit comprendre que l'on souhaite profiter de la liberté et du beau temps. Mais il faut respecter les règles et faire preuve de sens des responsabilités. Il s'agit de montrer sa solidarité, en particulier avec les parents et les grands-parents.

Présence renforcée

Toujours pour éviter de surcharger les hôpitaux, le responsable policier a demandé aux motards de laisser leurs engins au garage. En cas d'accident, ils occuperaient des lits dans les hôpitaux.

La police va renforcer sa présence dans l'espace public, notamment en vue des vacances. Des contrôles auront lieu au Gothard ou au San Bernardino, mais la police ne pourra pas interdire aux gens de se rendre au Tessin. Les routes restent ouvertes, a-t-il dit.

Selon le commandant de la police bernoise, les moyens techniques comme les drones ou les caméras peuvent aider les policiers, mais ne remplaceront jamais une présence physique sur place.

Capacités suffisantes

Stefan Blättler se dit confiant que les effectifs des polices cantonales suffiront pour remplir les missions actuelles, en tout cas pour la période de Pâques, voire faire face à d'autres engagements. En cas de besoin, un canton pourrait faire appel à des forces de police d'autres cantons, «mais nous sommes encore loin d'une telle situation», a-t-il souligné.

Même optimisme du côté de l'armée. «Nous avons assez de capacités», a déclaré le brigadier Raynald Droz. Le bataillon actuellement déployé en soutien au corps des garde-frontière va être remplacé dans les prochains jours par un bataillon d'infanterie de montagne. En outre, l'armée de l'air a redéfini ses priorités et s'engage désormais en soutien à l'«opération corona», a ajouté l'officier.

Ne visitez pas le Tessin

Pas de pizza, de glace ou de randonnée dans les vallées: le médecin cantonal tessinois Giorgio Merlani a mis en garde jeudi contre tout voyage dans le canton italophone, en raison de la pandémie de Covid-19. Ce n'est pas le moment de visiter le Tessin, souligne-t-il.

Les hôpitaux tessinois sont proches de leur capacité maximale, a déclaré Giorgio Merlani sur les ondes de la radio alémanique SRF. «Il ne reste que quelques places dans les hôpitaux et nous ne pouvons pas nous permettre d'en donner encore aux touristes».

Des touristes comme incubateurs

Les lits se font rares en particulier dans les unités de soins intensifs. La courbe de la pandémie pourrait certes ralentir un peu, mais cela ne signifie pas que les hôpitaux vont se vider, explique le médecin cantonal.

«Nous encourageons les gens à rester chez eux pour ne pas attraper la maladie au Tessin. Il est en outre possible que les touristes soient encore en période d'incubation et ramènent le virus chez eux.» Selon les estimations de Giorgio Merlani, 5 à 10% de la population tessinoise pourrait avoir été en contact avec le virus. «C'est nettement plus que dans le reste de la Suisse.»

La pandémie de Covid-19 a causé le décès de neuf personnes supplémentaires dans le canton du Tessin au cours des dernières 24 heures, ont annoncé jeudi les autorités. En outre, 76 nouveaux cas positifs ont été détectés. Au total, 2271 personnes ont été testées positives jusqu'à jeudi matin et 141 personnes ont perdu la vie.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.