Le premier ministre néerlandais reçu à Berne

SuisseLa délégation suisse était composée du président de la Confédération Ueli Maurer ainsi que des conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une délégation du Conseil fédéral a reçu mercredi le premier ministre néerlandais Mark Rutte. Les discussions ont porté sur des questions bilatérales et les défis à venir aux niveaux européen et international.

La délégation suisse était composée du président de la Confédération Ueli Maurer ainsi que des conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter, indique mercredi le Département fédéral des finances (DFF) dans un communiqué. Les entretiens se sont déroulés au domaine du Lohn, près de Berne.

Partenaire important

La politique européenne des deux pays a notamment été à l'ordre du jour. La délégation du Conseil fédéral a souligné l'importance de la voie bilatérale et a présenté l'état des relations avec l'Union européenne (UE). Les discussions ont également porté sur le Brexit. Le défi migratoire a par ailleurs été évoqué. Tant la Suisse que les Pays-Bas ont plaidé pour des approches paneuropéennes. La Confédération s'est notamment inspirée du modèle néerlandais pour mettre sur pied la nouvelle procédure d'asile qui sera introduite à l'échelle nationale à partir du mois de mars prochain.

Les deux parties ont salué la diversité et l'intensité des relations entre les deux pays, qui coopèrent étroitement, notamment dans les secteurs de la formation, de la recherche et de l'innovation. Les Pays-Bas comptent en outre parmi les partenaires les plus importants de la Suisse en termes d'investissements directs. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2019, 19h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.