Températures records en montagne, alerte relevée

ClimatIl n'a jamais fait aussi chaud au Pilate durant un mois de juin. De nouveaux records sont attendus mardi et mercredi. En outre, le degré d'alerte a été relevé au Tessin.

Le Pilate n'échappe pas, lui non plus, à la canicule de ce mois de juin.

Le Pilate n'échappe pas, lui non plus, à la canicule de ce mois de juin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vague de chaleur qui s'abat sur la Suisse a déployé mardi déjà ses premiers effets: des températures records pour un mois de juin ont été enregistrées en altitude mais pas encore sur le plateau.

Tant dans les Alpes que sur le Jura, des records absolus pour le mois de juin ont été enregistrés. Déjà vers 10h00, le Pilatus mettait le feu aux poudres avec 0,1 degré de plus que son précédent record, le 18 juin 2013, soit 21,7. En cours de journée, le mercure y a atteint 23,2.

Le Säntis (GL) avec 19,4 ou le Moléson (FR) avec 24,5 ne sont pas en reste. Plusieurs stations d'altitude ont également atteint des maxima pour un début d'été. Il a ainsi fait 31,9 degrés à Ulrichen, dans le Haut-Valais, 29,6 à Adelboden, dans l'Oberland bernois, 28,4 à Davos et même 32,7 à Scuol (GR), selon meteonews.

Jusqu'à 38 jeudi

Sur le Jura, l'institut de météo privé fait état, à 17h40, de 25,5 degrés à La Dôle (VD) ou 24,5 au Chasseral (BE). Les records de juin ne sont en revanche pas tombés en plaine, mais cela ne saurait tarder, d'après meteonews qui annonce entre 34 et 37 mercredi, voire 38 jeudi.

Mardi sur le Plateau, les instituts météorologiques ont mesuré 35,8 à Sion, la valeur plus élevée en Suisse romande, suivi de 33,8 à Delémont, puis 32,5 à Cressier (NE). Genève avec 30,7 et Pully (VD) avec 29,2 sont loin de leurs maxima. En Suisse alémanique, c'est à Viège, dans le Haut-Valais, qu'il a fait le plus chaud (35,9), devant Bâle (34,3) et Zurich (34,3).

Echelle des dangers

Les températures des lacs et cours d'eau sont elles aussi élevées pour la saison: le Rhin à Bâle (20 degrés), l'Aar à Berne (19), tandis que 22 degrés étaient mesurés pour le lac de Zurich et 18 pour le Léman à Genève.

A part le Valais, le Tessin et la région bâloise, à un degré de danger 4, celui des autres régions de plaine se situe à 3. L'échelle des dangers va de 1 à 4, un avis de degré 4 signifiant un «danger maximum» pour les canicules. Pour les prochains jours, des températures jusqu'à 39 degrés sont attendues.

Conséquences diverses

Les conséquences de ce début de canicule sont nombreuses. Ainsi, après Genève, Lausanne renonce à organiser son cortège en raison de la vague de chaleur. Les écoliers lausannois, âgés de 4 à 6 ans environ, ne défileront pas dans le centre-ville mercredi lors de la traditionnelle Fête du bois. Mercredi toujours, mais à Porrentruy (JU) cette fois, la piscine, dont les travaux ne sont pourtant pas tout à fait finis, ouvrira plus vite que prévu pour permettre aux Bruntrutains de se rafraîchir. A la Chaux-de-Fonds (NE), tous les garde-bain sont envoyés en renfort à la piscine en plein air des Mélèzes dès mercredi.

Tôles surchauffées

Le TCS met en garde les automobilistes, car les températures dans les voitures garées au soleil grimpent vite et peuvent se révéler dangereuses pour leurs occupants. Des essais réalisés par le TCS montrent qu'après une heure d'exposition au soleil, la température peut atteindre jusqu'à 77 degrés au niveau du tableau de bord.

Elle est jusqu'à 20 degrés supérieure dans une voiture noire que dans un véhicule blanc. Garer sa voiture les fenêtres ouvertes n'est en revanche pas une stratégie efficace. Elle ne permet de gagner que deux degrés au bout de trente minutes.

L'Europe suffoque

La Belgique a émis un avertissement «forte chaleur», prévoyant «des maxima jusqu'à 34 ou 35°C» à partir de mardi, selon l'Institut royal météorologique.

L'Allemagne pourrait connaître elle aussi, en milieu de semaine, des températures parmi les plus élevées jamais enregistrées depuis plus de septante ans, le record en juin remontant à 1947, avec 38,2°C relevés à Francfort.

En Autriche, les autorités ont mis en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone, en lien avec l'usage de climatiseurs et d'extracteurs d'air dans les logements. Plusieurs personnes ont dû être hospitalisées ces dernières semaines après avoir utilisé leur chaudière à gaz pour se doucher sans avoir préalablement coupé ces équipements, qui provoquent une légère dépressurisation et favorisent un reflux de CO dans les habitations.

En Espagne, l'agence météo Aemet a déclenché une alerte «vague de chaleur» à partir de mercredi, prévoyant des températures allant jusqu'à 42°C dans le nord-est du pays. (ats/nxp)

Créé: 25.06.2019, 13h08

Articles en relation

Canicule: la voiture, un piège qui peut être mortel

Suisse La chaleur qui règne en Suisse peut être très dangereuse pour les occupants d'un véhicule parqué au soleil. La couleur a une vraie incidence. Plus...

Retour sur la canicule historique de 2003

Météo Alors que la Suisse et l'Europe font face à une vague de chaleur cette semaine, c'est l'occasion de revenir sur la canicule qui avait frappé en 2003. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.