Premiers investisseurs pour Cargo sous terrain

TransportsLa Mobilière, Helvetia, Coop et Migros vont investir dans la phase du permis de construire pour le projet de transport de marchandises sous terre.

Un premier tronçon pourrait être construit entre Härkingen (SO) -Niederbipp (BE) et Zurich.

Un premier tronçon pourrait être construit entre Härkingen (SO) -Niederbipp (BE) et Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cargo sous terrain, le projet de transport de marchandises sous terre à travers la Suisse, a trouvé ses premiers investisseurs: La Mobilière, Helvetia, Coop et Migros investissent 22,5 millions de francs pour la phase de permis de construire du premier tronçon partiel entre Härkingen (SO)/Niederbipp (BE) et Zurich.

Dès 2030, un système logistique numérique globalisé pour palettes, conteneurs et paquets sera mis en service sur ce tronçon, a annoncé Cargo sous terrain (CST) jeudi. Le réseau entièrement automatisé entre Genève et Saint-Gall, entre Bâle et Lucerne et un embranchement entre Berne et Thoune (BE) reliera quelque 80 «hubs» de transbordement pour charger ou décharger des marchandises. La réalisation est prévue d'ici 2045.

Pour les assureurs La Mobilière et Helvetia, le projet est un «investissement prometteur». Pour les géants du commerce de détail, il s'agit de garantir un approvisionnement fiable en produits frais aussi à l'avenir.

CST est en négociation avec d'autres investisseurs nationaux et internationaux autour d'investissements entre 5 et 20 millions de francs par partenaire. Les investisseurs fournissent une contribution préalable présentée par le Conseil fédéral comme une condition au lancement d'une loi «Cargo sous terrain» au Parlement.

Le but est de garantir 100 millions pour la phase de permis du premier tronçon partiel. La construction de celui-ci coûtera 3,5 milliards. Pour l'ensemble du système, il faudra 33 milliards.

Selon les pronostics de la Confédération, le trafic de marchandises augmentera de 37% entre 2010 et 2040. Une fois achevé, CST doit réduire d'environ 30% le transport de marchandises dans les villes et de 40% le trafic autoroutier des poids lourds. Le système prévoit des véhicules de transport autonomes circulant dans des tunnels creusés à 50 mètres sous terre. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2017, 13h09

Articles en relation

Les «wagons du futur» arrivent chez CFF Cargo

Marchandises Parmi les innovations, des freins à disques remplaceront les freins à sabots. Les essieux seront équipés d'un silencieux. Plus...

Berne prêt à soutenir Cargo souterrain

Transport Le projet de transport de marchandises via des tunnels devra être garanti par au moins 50% d'investisseurs suisses souhaite la Confédération. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.