La présidence du PLR genevois demande à Pierre Maudet de démissionner

PolitiqueAlexandre de Senarclens annonce que la présidence du PLR a voté mardi un appel à la démission de son magistrat.

Alexandre de Senarclens, président du PLR genevois.

Alexandre de Senarclens, président du PLR genevois. Image: Georges Cabrera / Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette fois, c'est la guerre ouverte. Après de longues hésitations, la direction du PLR genevois a tranché. Dans une interview parue ce mercredi sur le site du Temps, Alexandre de Senarclens annonce que la présidence du parti demande à son magistrat Pierre Maudet de donner sa démission du Conseil d'Etat. La position a été déterminée mardi par un vote à quatre voix et une abstention. Rappelons que la présidence compte en tout six personnes: Alexandre de Senarclens, Adrien Genecand, Cyril Aellen, Francine de Planta, Grégory von Niederhaüsern, et Rolin Wavre.

Cette injonction n'est pour l'instant pas en force, car elle doit encore être avalisée par le comité directeur genevois, qui compte avec la présidence 31 membres. Une réunion est agendée lundi 3 décembre. Si le président n'obtient pas la majorité, il démissionnera, annonce-t-il, et convoquera une assemblée pour doter le PLR d'un nouveau patron. La semaine passée, Alexandre de Senarclens évoquait encore une assemblée pour permettre aux membres du parti de débattre de l'affaire, voulue par les partisans de Pierre Maudet. Qu'est-ce qui l'a fait évoluer? «Le PLR suisse a demandé à la présidence de se déterminer et je n’ai pas l’intention de fuir mes responsabilités», dit-il. Par ailleurs, il semble que la direction du PLR genevois ait tenté d'obtenir de Pierre Maudet le retrait de la demande d'assemblée générale déposée par ses partisans. Sans succès.

La situation s'aggrave pour le conseiller d'Etat chargé de la Sécurité. Hier, c'était le conseiller national Benoît Genecand qui réclamait sa démission. Aujourd'hui, c'est la présidence du parti cantonal. Ce mercredi soir, le PLR suisse pourrait aller dans le même sens, alors que de nombreux éléments liés à son voyage à Abu Dhabi et aux interrogations sur le traitement fiscal des contributions versées au parti, font polémique. En même temps, la situation de Pierre Maudet se simplifie: ses adversaires sont sortis au grand jour. Il lui reste à mesurer le poids de ses partisans.

Pierre Maudet sur le plateau de la RTS

Créé: 28.11.2018, 10h46

Articles en relation

A Berne, le PLR affiche son ras-le-bol de l’affaire Maudet

Division La crise genevoise énerve de plus en plus le parti, au moment où il doit se consacrer à la succession de Schneider-Ammann. Plus...

Le PLR genevois ne débattra de l'affaire Maudet qu'en janvier

Politique Le parti renonce à évoquer le cas du conseiller d’État lors de son assemblée des délégués. Une assemblée extraordinaire sera conviée. Plus...

Pierre Maudet ne devrait pas honorer la convocation de son parti

Politique Le PLR Suisse veut entendre son ministre mercredi. Mais Pierre Maudet ne se rendra pas à Berne. Plus...

«Pierre Maudet doit démissionner»

Interview Le conseiller national Benoît Genecand estime que le PLR doit clarifier la situation et «refuser le syndrome de Stockholm» Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.