Passer au contenu principal

Indemnité de départLe président sortant de Roche critique Vasella

Franz Humer critique la clause de non-concurrence de Daniel Vasella, à laquelle il a finalement renoncé. «Ça ne me serait jamais venu à l'idée», a-t-il déclaré dans la Basler Zeitung.

Avec l'acceptation de l'initiative Minder sur les rémunérations abusives, Franz Humer (ci-dessus) prévoit qu'il devienne plus difficile de recruter des cadres dirigeants externes.
Avec l'acceptation de l'initiative Minder sur les rémunérations abusives, Franz Humer (ci-dessus) prévoit qu'il devienne plus difficile de recruter des cadres dirigeants externes.
Keystone

«Quand j'ai lu cela, je ne pouvais pas y croire», a-t-il ajouté. Franz Humer, 66 ans, n'a jamais pris en considération une telle clause. «Je ne peux pas imaginer travailler pour une autre entreprise pharmaceutique».

Sous la pression, le président sortant de Novartis Daniel Vasella a renoncé à sa clause de non-concurrence qui prévoyait une indemnité de 72 millions de francs pour une période de six ans. La divulgation de cet accord avait suscité colère et stupéfaction tant des milieux politiques qu'économiques.

Avec l'acceptation de l'initiative Minder sur les rémunérations abusives, Franz Humer prévoit qu'il devienne plus difficile de recruter des cadres dirigeants externes. A l'avenir, le développement des talents à l'interne gagnera encore en importance, estime l'Autrichien d'origine, qui a annoncé mardi son retrait de Roche pour 2014.

Pas de délocalisation

Le président du groupe pharmaceutique bâlois prend ses distances avec ceux qui brandissent la menace de délocalisation à cause de l'initiative Minder. «Je ne comprends pas ces menaces, comme quoi nous allons tous délocaliser à Tombouctou».

Le successeur de Franz Humer sera un président non exécutif. Roche va poursuivre le partage des tâches entre le président du conseil d'administration et le directeur général, à savoir Severin Schwan. Selon Franz Humer, le nouveau président ne doit pas nécessairement avoir une expérience dans le secteur pharmaceutique.

Franz Humer a rejoint Roche en 1995 pour y diriger la division Pharma. Il a été nommé CEO en 1998 et a repris la présidence du conseil d'administration en 2001. Pendant de nombreuses années, il a cumulé les deux casquettes. Depuis 2008, il n'a gardé que la présidence du conseil d'administration.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.