Le président de Vale International met en garde la Suisse

Exonérations fiscalesRenato Neves, président du groupe minier brésilien Vale International, revient sur l'attractivité fiscale de la Suisse.

Le litige fiscal rencontré par son entreprise dont le siège est implanté à Saint-Prex (VD) pourrait retenir certaines multinationales de venir s'installer sur le territoire helvétique.

Le litige fiscal rencontré par son entreprise dont le siège est implanté à Saint-Prex (VD) pourrait retenir certaines multinationales de venir s'installer sur le territoire helvétique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une interview au Temps, Renato Neves s'exprime samedi sur «le conflit ou le malentendu» entre Vale et les autorités fiscales helvétiques. Interrogé sur un éventuel souhait de quitter la Suisse, il avertit: «Nous n'en sommes pas là. Mais je peux m'imaginer que cela puisse maintenant conduire certaines multinationales à réfléchir à deux fois avant de venir s'installer ici».

Renato Neves rejette les reproches envers Vale qui est accusé d'avoir abusé des exonérations fiscales octroyées. Les conditions exigées contre les avantages ont été «plus que remplies», affirme le président en détaillant les investissements et collaborations effectués dans le canton de Vaud.

Pas que la fiscalité

«Je ne nie pas que la fiscalité a joué un rôle dans notre décision» de s'implanter à Saint-Prex, indique Renato Neves. Il souligne cependant tous les autres facteurs, comme le personnel bien formé, qui ont influencé la décision. C'est pour l'ensemble de ces raisons que Vale a répondu «à l'invitation» de venir à St-Prex en 2006 et de quitter Bruxelles.

Le président de Vale n'entend pas parvenir à un arrangement à l'amiable en dehors des tribunaux pour régler le différend fiscal. «Nous défendons nos intérêts, que nous considérons comme légitimes, en présentant nos arguments à la justice».

Pour rappel, Vale doit payer quelque 212 millions d'impôt fédéral direct (IFD) supplémentaires pour les années 2006-2009. Le fisc vaudois s'est rallié à l'administration fédérale: le taux d'exonération pour l'IFD sera abaissé de 80 à 60%, alors que l'exonération est totale pour les impôts communaux et cantonaux.

(ats/24 heures)

Créé: 19.05.2012, 13h26

Articles en relation

Exonération de Vale: Berne a fait plier l’Etat de Vaud

Litige fiscal L’allégement de l’impôt fédéral du géant brésilien est ramené à 60% Plus...

Vale a versé des acomptes qui restent top secret

Exonérations fiscales L’Etat de Vaud conteste le titre d’un article de 24heures Plus...

En Suisse depuis cinq ans, Vale n’a pas encore payé un seul franc d’impôt

Conflit fiscal L’Etat de Vaud cherche un accord à l’amiable pour sortir du guêpier où il est tombé. Plus...

Suites incertaines pour l’affaire Vale International

Exonérations fiscales L’Etat de Vaud pourrait choisir d’éviter la voie judiciaire. Plus...

Exonéré sur Vaud, un géant minier fâche la Confédération

Fiscalité Installé à Saint-Prex, le groupe brésilien Vale International a bénéficié d’une exonération d’impôts que Berne juge excessive. L'entreprise ne respecterait pas ses engagements, l’affaire est devant les tribunaux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.